25 janvier 2015

FTISLAND le 16 janvier 2015 à La Cigale (Paris, FRANCE)

© † Parasite Scene † - Kimi




S.M.Entertainment, TS Entertainment, T.O.P Media, Woollim Entertainment, NHMedia, et nous en passons... Ces agences, plus ou moins connues, ont déjà offert l'opportunité à certains de leurs artistes de se produire en concert dans notre pays, certains ayant marqué l'histoire de la K-pop en France et en Europe. Une agence de plus, que l'on nomme FNC Entertainment et dont la renommée atteint quasiment celle du BIG 3 (YG, SM et JYP), a décidé d'en faire autant en ce début d'année 2015.

C'est ainsi que FTISLAND, premier groupe produit par l'agence et ayant débuté en 2007, allait donner à son tour son premier concert à Paris dans le cadre de sa tournée FTHX, revisitée pour en faire une tournée mondiale après plusieurs concerts donnés en Asie l'année précédente. La France sort chanceuse puisqu'il s'agit du seul pays du continent européen à bénéficier d'un concert.

© † Parasite Scene † - Kimi

La Cigale de Paris est donc heureuse d'accueillir en ce vendredi 16 janvier des Primadonna (fans du groupe) venu(e)s de toute la France mais aussi d'Allemagne, Espagne et bien d'autres. Une Cigale qui au final se retrouve donc pleine à craquer. Après une session high five pour les V.I.P et une petite heure d'attente le temps de préparer pancartes et lighsticks, la salle plonge dans l'obscurité aux alentours de 19h30.

Une douce musique d'intro retentit pendant laquelle Jonghoon entre en scène pour se positionner au clavier, suivi de Minhwan, Jaejin, Seunghyun et Hongki, ce dernier arborant fièrement le drapeau français pour faire honneur à notre pays.
Ce début de concert s'annonce mielleux et tendre avec Last Love Song et MADLY, nous laissant profiter de la voix sensationnelle et émotionnelle de Hongki, une voix qui se marie à merveille aux ballades du groupe, dans une salle teintée de lumières roses et rouges passion.

© † Parasite Scene † - Kimi

Mais très rapidement, le vent tourne et l'ambiance change radicalement. Jonghoon abandonne le clavier pour récupérer sa guitare, Hongki se transforme en rock star, retirant son long manteau rouge et son chapeau. Désormais c'est une partie follement rock qui débute avec la version coréenne de Shiawatheory. Foule chauffée à bloc, Hongki demande pendant un premier court MC "Are you ready to rock?!" A qui le dis-tu ! Les hurlements de la foule et la version rock de Memory qui suivent sont là pour confirmer.

Considérez FTISLAND comme un groupe d'"Idols" de l'industrie pop-coréenne et jugez par vous-même leur style. En tous les cas ce soir, les cinq musiciens sont bien déterminés à secouer la scène. Avec la voix et les hurlements de Hongki, de temps en temps accompagné par celles de Jaejin et Seunghyun, les riffs plus imposants et une batterie très énergique, FTISLAND fait ressortir la force de son côté rock, prouvant que les ballades ne sont pas les seuls atouts de sa musique. Time to et BE FREE, qui sont à l'origine des titres issus de la discographie japonaise, en rajoutent une couche, atteignant l'un des points culminants du concert. De même, on peut constater que les garçons sont joyeux et comblés, profitant de chaque espace de la scène, sautant et headbangant avec enthousiasme. Laissant cette image d'"Idols" de côté, ils se montrent plus libres et leur énergie est clairement communicative. Lorsque Hongki demande au public de sauter ou de répéter "TOP SECRET!" pour introduire la dite chanson, les Primadonna sont là pour répondre.

© † Parasite Scene † - Kimi

Le temps de récupérer son souffle, Hongki délivre un long speech, qui nous est traduit pour une meilleure compréhension. Paris est la première ville hors Asie dans laquelle le groupe se produit. C'est un peu le choc des cultures, les garçons avouent être surpris par l'ambiance et l'engouement des Primadonna européen(ne)s mais visiblement heureux de pouvoir donner un concert bien différent de ceux en Corée du Sud ou ailleurs en Asie. C'est pourquoi ils ont envie ce soir d'être simplement eux-mêmes sans chercher à afficher une attitude "mignonne et sage" qu'adoptent généralement les Idols.

Au milieu du concert, les membres quittent tous leur instrument respectif pour s'asseoir côte à côte au milieu de la scène le temps d'offrir une session acoustique plaisante et conviviale, durant laquelle ils continuent d'échanger quelques mots et de rire avec la foule. On constate par ailleurs leur niveau de français toujours très appréciable. Pour la plupart, cela se limite à "Bonsoir. Enchanté. Merci beaucoup." mais pour un certain Jonghoon, ça sera plutôt "Voulez-vous coucher avec moi ce soir ?" dit avec amusement.

Ce qu'on retient aussi de cette session acoustique, c'est cette union créée entre le groupe et les fans, un lien solide et impérissable à ce moment de la soirée. Les Primadonna chantent chaque refrain, chaque couplet, surprenant les garçons, notamment pendant SeverelyHongki s'arrête littéralement de chanter. Pour STAY, tout en chantant, chaque personne présente dans la salle brandit une petite pancarte où l'on peut lire "Always with FTISLAND ", touchant incontestablement les membres. Un projet réussi et qui n'aurait pas été possible grâce à la bonne initiative de la fanbase française, FT Island France.

 
© † Parasite Scene † - Kimi

Après cette session acoustique magique, l'atmosphère change à nouveau pour revenir à un registre plus rock et plus fou. C'est le bon moment pour jouer Flower Rock et FREEDOM. Hongki se munit de sa towel pour la faire tourner tout en sautant pendant le refrain. Pour ceux qui n'ont jamais expérimentés les concerts en Asie, en particulier au Japon, ce rituel est assez courant. Bien que Hongki lance plusieurs signes de la tête pour inciter le public à faire de même, pour notre date parisienne, seulement quelques uns ont su suivre la tradition. Dommage.

Hongki insiste pour le public répète le geste pour la dernière chanson, Shinin' On, tandis qu'il récupère un drapeau français lancé sur scène pour en faire sa propre towel. Dernier élan de folie. La salle entière saute au rythme du refrain tout en répétant les chœurs. Ce fut la chanson parfaite pour clôturer ce show. Les garçons remercient la foule et quittent alors la scène sous de vives acclamations.
Le public fait aussitôt grimper les décibels et hurle pour un rappel. Un rappel qui porte le nom de On My Way, un morceau symbolique pour le groupe.

© † Parasite Scene † - Kimi

Pendant quasiment deux heures, FTISLAND a montré toutes les facette de sa musique ; ballades, titres rock, morceaux en acoustique... Mais surtout, FTISLAND a montré sa passion, son vrai visage, celui de jeunes musiciens qui veulent tout simplement être eux-mêmes, s'amuser sur scène, et continuer à jouer la musique qu'ils aiment avec l'opportunité d'évoluer encore. Ce premier concert complet à La Cigale restera mémorable aussi bien pour FTISLAND que pour ses Primadonna. Pour faire durer le plaisir un peu plus longtemps, FTISLAND offrait un showcase plus intimiste le lendemain à La Maroquinerie et bien que plus court et totalement différent de ce concert à La Cigale, il fut tout aussi exceptionnel ! C'est avec impatience que les français attendent de pouvoir voyager à nouveau sur l'île des cinq trésors ! THANX FTISLAND!


SET LIST

Last Love Song
미치도록 (MADLY)
Shiawatheory
-MC-
Love Love Love (rock version)
Memory (rock version)
Black Chocolate
Time To
Top Secret
BE FREE
-MC-
STAY (acoustic version)
Severely (acoustic version)
바래 (I hope) (acoustic version)
I wish (acoustic version)
-MC-
Flower Rock
Falling Star
FREEDOM
Shinin' On

ENCORE

On My Way


Retrouvez l'intégralité des photos sur la galerie Flickr de Parasite Scene !
Remerciements à Marine (FT Island France) pour la reconfirmation de la set list.

1 commentaire:

  1. Super article ! Tout est très bien raconté; le concert fut exceptionnel ! Avoir réussi à surprendre les FTIsland restera quelque chose de très touchant pour nous les Primadonna (françaises et européennes)... Souvenir inébranlable de leur petites têtes surprises pendant Severely ! On en redemande !! ^-^ Les photos sont MAGNIFIQUES, merci beaucoup !

    RépondreSupprimer