6 novembre 2013

ONE OK ROCK le 29 octobre 2013 au Melkweg (Amsterdam, PAYS BAS)

© ONE OK ROCK




L'annonce de la venue de ONE OK ROCK en Europe est loin d'être passée inaperçue. Au contraire, celle-ci était attendue de pied ferme par les fans européens. Initialement, la première tournée européenne Who are you?? Who are we?? ne contenait que trois dates dans trois pays : l'Allemagne, l'Angleterre et la France. Avec de très bonnes ventes pour des concerts affichant rapidement sold out, des changements ont eu lieu pour satisfaire les fans déçus de ne pas avoir eu de billets : changement de lieu pour la date allemande, date supplémentaire à Paris au Trianon, et surprise pour les Pays-Bas, un concert programmé à Amsterdam, clôturant par conséquent ce tour d'Europe après le concert au Bataclan (Paris).

Ainsi, avant de poursuivre la tournée en Asie avec notamment des concerts de prévus en Corée du Sud, en Thaïlande et à Taïwan, ONE OK ROCK effectuait un arrêt dans la capitale hollandaise ce 29 octobre 2013.
Aux portes du Melkweg, le lieu de rendez-vous, les fans sont nombreux et parmi eux, on peut compter une quinzaine de fans français. En effet, Amsterdam étant la seule date à ne pas avoir fait sold out, le promoteur français B7Klan a offert à quelques Clockers de France une dernière occasion de voir ONE OK ROCK sur scène en organisant un voyage en bus depuis Paris.

19h30, les portes s'ouvrent enfin, au grand soulagement des fans, trempés par la pluie qui n'a cessé de tomber durant une bonne partie de la journée. Petit détour par le stand de goodies, proposant T-shirt, sweat, sticker et poster, et tous se précipitent vers la scène. Le Melkweg ayant des allures de club, on y trouve une fosse avec des petits balcons sur les côtés. En admirant la banderole géante à l'effigie du groupe et en écoutant les pistes de fond aux sonorités rock, les fans patientent et s'impatientent pendant que s'effectuent les derniers réglages des instruments.

20h30 : le calme se brise, les lumières s'éteignent, et l'intro extraite du dernier album Jinsei x Boku =, débute. Tomoya, Ryota, Toru et Taka entrent ensemble sur scène, devant une foule en délire qui ne demande qu'à s'enflammer. La scène reste quasi obscure, c'est à peine si on aperçoit la silhouette de Taka lorsque celui-ci commence à chanter le premier couplet de Ending Story??. Quelques murmures intimidants puis tout s'accélère lorsque se rajoutent le son imposant des instruments sous des jeux de lumières dynamiques. Ryota et Toru sont déchaînés, Tomoya frappe sur sa batterie comme une bête enragée et Taka prouve l'incroyable puissance de ses cordes vocales en hurlant dans son micro. Un démarrage digne d'un ouragan, qui est loin d'être synonyme de fin. Le public se joint très vite à la parade en tapant des mains lorsque se fait entendre Deeper Deeper et répond aux appels de Taka en levant le poing pendant Nothing Helps.

Après cette série de trois chansons dévastatrices, la première ballade est annoncée avec C.h.a.o.s.m.y.t.h, pour offrir un peu de répit au public qui garde la force de chanter. Ce n'est un break que de courte durée car lorsque Taka effectue un premier échange avec la foule, le chanteur l'appelle à se déchaîner encore plus. Face à des réponses positives, Tomoya entame un solo de batterie annonçant le début de Let's Take it Someday, et qui dit Let's Take it Someday, dit tout le monde à genoux ! C'est une tradition dans chaque live du groupe au Japon, et il aurait été dommage qu'elle ne soit pas à l'honneur lors de cette première tournée européenne. Taka demande alors au public de s'agenouiller pour ensuite bondir aussi haut que possible. Il donne le compte à rebours. 3, 2, 1, JUMP ! Le public est parti pour sauter sans relâche à chaque refrain, en synchronisation avec le groupe.

L'ambiance, que l'on peut qualifier de folle (et encore, le mot est faible), est au rendez-vous et ne faiblit pas de la soirée. La set list, qui fut la même pour toute la tournée, se compose des meilleurs titres du groupe, faits pour les lives et sélectionnés parmi les trois derniers albums, Niche Syndrome, Zankyou Reference et Jinsei x Boku =. Dommage que les titres plus anciens (pour ne citer que quelques incontournables, Etcetera, Koi no Aibou Kokoro no Cupid, Yume Yume...) n'aient pas leur place ce soir, mais la sélection sera toujours trop courte pour rassembler toutes les chansons cultes tant celles-ci sont nombreuses. Qui plus est, ONE OK ROCK est un groupe totalement déchaîné en live. Malgré la fatigue de la tournée, les membres sont en pleine forme, tout comme les fans qui se montrent toujours aussi réceptifs. Ryota et Toru sautent et headbanguent, se font des mini-battles guitare/basse devant la batterie de Tomoya, échangent leur place régulièrement pour interagir au maximum avec la fosse. Tomoya semble loin caché derrière sa batterie, mais son aura et son énergie sont suffisamment puissantes pour parvenir jusqu'au public. Taka, qui a l'avantage de n'avoir en main que son micro rattaché à son long câble rouge qu'il s'amuse à jeter en l'air, bondit à plusieurs reprises de et sur la plate-forme, parfois en faisant le grand écart dans les airs, et se positionne au bord de la scène, lançant des regards profonds aux nombreux visages médusés. Malgré ce léger espace séparant la scène des premiers rangs, les fans ne se sont jamais sentis aussi proches du groupe. Au point de pouvoir presque les toucher, certaines (et surtout certaines) tendant le bras à chaque fois que l'occasion se présente.

© ONE OK ROCK

ONE OK ROCK transmet aussi ses émotions les plus intenses. Car oui, ce groupe possède le don incroyable d'interpréter ses sentiments et de les communiquer à travers ses chansons. Be the Light en est la preuve. Et alors que Taka et les fans chantent ensemble, ces derniers éclairent la salle grâce à leurs téléphones portables. ONE OK ROCK is the Light, Clockers are the shining stars. Ce moment magique a fait l'apogée du live.

La fureur et la frénésie rattrapent vite chaque âme lorsque ONE OK ROCK accélère à nouveau le rythme avec NO SCARED et Re:make puis enfin la dernière piste The Beginning. Taka fait alors la même promesse qu'aux précédentes dates en introduisant la chanson, "It's The Beginning, we will come back !". Un début dont on ne veut pas voir la fin.

Les membres quittent la scène après plus d'1h30 de live. Les fans rappellent aussitôt, poussant des Wohoo Hoho Hoho semblables à ceux que l'on entend dans Answer is Near. Le groupe ne les fait pas attendre plus longtemps et revient pour quelques minutes supplémentaires. Après un petit discours, c'est Wherever You Are qui est à l'honneur. En remerciement, les fans brandissent tous une feuille de papier avec écrit "ありがとう"("merci" en japonais). Les garçons remercient à leur tour le public et s'avancent pour serrer quelques mains. C'est aussi à ce moment que les fans les envahissent de drapeaux, de banderoles et autres cadeaux, dont une mystérieuse paire de menottes à fourrure rose qui n'échappe pas aux mains de Taka. Le chanteur laisse échapper un "OMG!" avec un air amusé avant de menotter le pauvre Toru qui n'avait rien demandé. Plutôt que de terminer sous l'émotion et les larmes, le final de la tournée européenne de ONE OK ROCK s'est en fin de compte clôturé dans l'humour et la joie avec un groupe réjoui de ces concerts au-delà des frontières asiatiques et des fans avec des étoiles pleins les yeux.

© ONE OK ROCK

Ainsi s'est achevée l'aventure. Une tournée européenne de six dates qui aura rassemblé près de 6 000 fans. ONE OK ROCK réussit sa conquête de l'étranger en concluant avec succès sa première tournée en Europe. Les fans européens garderont en mémoire ces moments d'émotions et de pure folie jusqu'aux prochains concerts européens. Taka l'a promis, le groupe reviendra. Donc il ne reste plus qu'à prendre son mal en patience. En attendant, pour ONE OK ROCK, les performances à l'étranger se poursuivent puisque début 2014, le groupe donnera des concerts aux Etats-Unis. To be continued.


SET LIST

Introduction ~Where idiot should go~
Ending Story??
Deeper Deeper
Nothing Helps
C.h.a.o.s.m.y.t.h
Let's Take it Someday
Jibun ROCK (じぶんROCK)
Clock Strikes
Be The Light
LIAR
Answer is Near (アンサイズニア)
NO SCARED
Re:make
Kanzen Kankaku Dreamer (完全感覚Dreamer)
The Beginning

ENCORE

Wherever You Are


Remerciements au management de ONE OK ROCK et à B7Klan pour les photos.

Retrouvez la version anglaise de ce live report en cliquant sur l'image ci-dessus !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire