27 novembre 2013

Crossfaith le 19 novembre 2013 au Trabendo (Paris, FRANCE)

© † Parasite Scene † - Kimi




Crossfaith, groupe metalcore japonais qui a fait pas mal de bruit en s'ouvrant à l'internationale avec la sortie de son troisième album APOCALYZE dans plusieurs pays du monde entier (inclus ceux d'Europe), était ce 19 novembre de retour dans l'Hexagone. Après son passage lors du Damage Festival en 2012, la formation originaire d'Osaka rejoignait le groupe Deadly Circus Fire pour la première partie de Skindred sur la scène du Trabendo de Paris.
L'album APOCALYZE étant disponible depuis le 9 septembre sous le label Sony Music (d'ailleurs si vous écoutez OÜI FM, certainement que vous avez entendu l'extrait de Eclipse pour la promotion du disque), c'était l'occasion pour Crossfaith de s'offrir un petit tour du monde et d'Europe et de déclencher l'apocalypse avec ses nouveaux morceaux percutants et dévastateurs.

Aux portes du Trabendo, peu de personnes ont eu le courage d'affronter le froid hivernal qui commence à pointer le bout de son nez sur la région parisienne. A part quelques courageux présents depuis plusieurs heures, la plupart se sont présentés à l'heure d'ouverture des portes.
Le temps de s'installer, de passer au stand de goodies et de s'offrir une petite bière et à 20 heures, la soirée a débuté. Crossfaith était le second groupe à passer durant cette première partie, après Deadly Circus Fire, qui n'a pas réellement été en mesure de soulever le Trabendo entier. Pour Crossfaith, le public s'est montré plus réceptif. Parmi les personnes présentes, beaucoup étaient venues pour se déchaîner sur la musique du quintette japonais en plus de celle du groupe en headline.

A l'arrivée du groupe, ceux qui étaient encore assis se sont levés pour aller remplir la fosse qui était très peu encombrée en début de soirée. Le groupe a démarré en force avec We Are The Future, extrait de l'album APOCALYZE. Le chant agressif et les screams de Kenta Koie ont donné le ton ; ça allait envoyer du lourd !

© † Parasite Scene † - Kimi

Si sur l'album APOCALYZE les morceaux sont des vraies ondes de choc, bien que plus orienté électro, en live ils déclenchent un raz-de-marée destructeur. Countdown To Hell, Counting Stars et Eclipse et leur mélange metalcore électro gagnent en puissance et secouent les méninges. Le peu de temps accordé au groupe sur scène n'aura pas été suffisant pour profiter de plus de chansons de cette perle musicale. Dommage, nous n'aurions pas été contre en entendre un peu plus.

Wall of Death, Circle Pit et pogos à souhait, le groupe n'a pas épargné les téméraires s'étant aventuré dans la fosse. Chaque piste y est passée tandis que les musiciens déployaient toute leur énergie dévastatrice. Kenta Koie s'époumonait dans son micro et son acolyte Kazuki Takemura l'accompagnait pour quelques screams quand il ne se défoulait pas derrière ses samples. Pris dans un brin de folie et dans l'ambiance endiablée de la soirée, le DJ s'est offert un bain de foule dans une fosse en délire pendant la fracassante Jägerbomb.

© † Parasite Scene † - Kimi

Les titres ont fait leur effet et c'est Leviathan qui a magnifiquement clôturé ce set dantesque. Kenta Koie a d'abord demandé au public de s'asseoir avant de jumper et d'enchaîner une nouvelle série de Circle Pit.

Pendant une quarantaine de minutes, Crossfaith a offert une performance courte mais intense qui aura certainement mis dans le bain le public pour le passage du groupe en tête de liste, Skindred. Le groupe a secoué les tympans et retourné les tripes. Il ne reste plus qu'à espérer un prochain concert en one-man pour la prochaine venue à Paris. En attendant, l'année prochaine, Crossfaith reviendra se produire au Royaume-Uni aux côtés de Limp Bizkit à l'occasion du KERRANG TOUR 2014.


SET LIST

We Are The Future
Monolith
Jägerbomb
Countdown To Hell
Counting Stars
Eclipse
Leviathan


Retrouvez l'intégralité des photos sur la galerie Flickr de Parasite Scene !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire