17 novembre 2013

CNBLUE - What turns you on?

© FNC MUSIC JAPAN


​CNBLUE vous demande ce qui vous excite avec son deuxième album major japonais What turns you on?. Eh bien cela pourrait être justement ce dit album ? Sorti à la fin de l'été, What turns you on? est apparu rapidement après le single Lady, qui figure également sur la tracklist de l'album. Avant de pouvoir se procurer l'album dans les bacs, le public japonais découvrait d'abord la chanson titre One More Time, avec le PV sorti à la mi-août. Un titre qui annonçait un retour aux sources rock de la formation.

Disponible en trois éditions, dont deux limitées avec un DVD, What turns you on? se compose de 11 pistes (plus une bonus pour une des éditions limitées) majoritairement écrites et composées par les deux chanteurs-guitaristes, Yonghwa et Jonghyun. Le groupe n'a pas perdu le nord et depuis la sortie de son premier album major, les singles et les tournées japonaises se sont succédées durant un an en parallèle des autres activités. Puis What turns you on? a finalement vu le jour, à peine un an après CODE NAME BLUE. Et contrairement à ce dernier, le packaging n'a pas été plus travaillé. Pas de boitier en carton lisse ni de petit bonus tels que des photocards. What turns you on? a adopté le design standard avec uniquement son petit livret où figures les paroles. Mais peu importe tant que la qualité du contenu y est !

Au lancement de l'album, pas de musique d'intro comme l'ont connu les albums ThankU et CODE NAME BLUE. Ce sont les notes de Lady qui résonnent. Première réflexion faite : serait-ce un album aux penchants disco ? Rafraîchissante et entraînante, Lady apporte un style nouveau dans la musique de CNBLUE. Mais au final, les avis sont mitigés. Lady procure cette envie de se dandiner, mais ne dégage pas plus d'émotions. Le mélange disco-pop est plutôt plat et camoufle les quelques riffs de guitare glissés dans la chanson. Ceux qui ne sont pas convaincus par cette première piste seraient prêts à stopper l'album. Non ! Ne partez pas maintenant ! Certes, Lady possède des défauts, mais au fil des écoutes, on finit par s'y faire.





Avec One More Time, la piste suivante, ça va déjà mieux. Pour se rattraper par rapport à Lady, CNBLUE s'accorde une chance supplémentaire et le résultat est bien plus positif. On retrouve les habituelles influences pop-rock de la formation avec une légère touche de nouveauté au niveau du rythme et des accords, et aussi des percussions plus présentes.

C'est plutôt CHANGE qui est la piste qui apporte un punch d'enfer. Celle qui pourrait sans doute le plus nous "exciter". Un rythme rapide et énergique qui s'accélère pendant les refrains, une mélodie pop-rock avec un léger penchant grunge. Yonghwa la décrit très bien dans les paroles : unique en son genre ! Comme Have a good night qui est présente dans l'album CODE NAME BLUE, cette chanson est entièrement chantée en anglais par Yonghwa. Ainsi, comme cette dernière, CHANGE pourrait très bien être régulièrement à l'honneur durant les prochains lives du groupe (on espère), que ce soit en Corée, au Japon ou ailleurs.



Alors que CHANGE a été en mesure de transporter l'auditeur par son dynamisme et son intensité, le reste de l'album s'avère plutôt soft et orienté vers divers styles avec la présence des titres et leurs b-sides sorties précédemment en single. Et là le bon choix a été fait, avec des mélodies entraînantes et envoûtantes et des paroles laissant échapper des sentiments profonds. On est loin de rester indifférent à l'écoute de ces morceaux.
Avec Blind Love, CNBLUE se la joue romantique ou plutôt mélancolique et nostalgique, les paroles traitant d'un amour qui s'en est allé et qui reste difficile à oublier. L'alliance du synthé et de la guitare électrique font tout le charme de la mélodie. En revanche Don't Care exprime un sentiment différent. Menée par une guitare acoustique comme instrument dominant et répandant une vague de chaleur, cette piste est dédiée aux fans, les Boices, avec un message réconfortant et reconnaissant. Starlit Night joue sur ce même état d'esprit grâce à son atmosphère conviviale marquée par les claquements des mains qui invitent l'auditeur à aller chanter avec le groupe. Son auteur et compositeur, Jonghyun, l'avait déclaré lui-même dans plusieurs interviews ; cette chanson est faite pour être chantée en fin de concert avec les fans. Puis, il y a également Greedy Man. Cette dernière, qui adopte un style plutôt jazzy, se démarque un peu plus du lot. Yonghwa, en plus d'avoir réalisé une composition hors-norme, malgré sa simplicité, prouve son statut d'Emotional leader. Le chant est incroyablement tendre et sentimental, lisse et sensuel. Les parties rap sont bien placées et accentuent ce côté voluptueux. On en deviendrait réellement gourmand en voulant relancer infiniment ce morceau.

Ceci dit il y a malgré tout un léger bémol quant à cette partie de l'album : tant que pistes déjà connues nous enlèvent l'effet de surprise lors de la première écoute. Au final seules cinq chansons sont vraiment inédites. Mais on sait réapprécier chaque morceau et le disque défile tout seul jusqu'à Robot qui marque un nouveau pic de vigueur et de vivacité au niveau du rythme.



La deuxième partie de l'album est donc réservée au reste des titres inédits, qui s'avèrent être à nouveau des ballades. Des ballades un peu banales, avec des couplets souvent répétitifs et des paroles chantées en anglais. Et ce n'est pas nouveau, l'anglais rime par moment avec maladresse au niveau du chant. Cependant, elles possèdent chacune un petit quelque chose, que ce soit les quelques notes mélancoliques au piano cachée derrière les guitares dans Crying Out, l'harmonie de I can't believe ou la guitare gracieuse et le chant romantique dans Let Me Know (rappelant certaines ballades de FTISLAND). Des détails qui rendent mielleuses ces chansons et qui font ressortir de fortes émotions.

Petit bonus offert par l'édition limitée A de l'album : comme Where you are dans CODE NAME BLUE, une version anglaise de Robot a le plaisir d'être présent dans What turns you on?. Si Where you are semblait montrer plus de défauts en anglais, Robot passe relativement mieux, comme si elle avait été faite pour être chantée dans la langue de Shakespeare. La langue est mieux maîtrisée que dans les chansons précédentes. Les envolées vocales de Yonghwa et Jonghyun semblent plus poussées et coupent le souffle de l'auditeur le plus sensible au chant. La complémentarité de leurs voix pourtant si différentes est l'un des principaux atouts dans ce morceau. Peut-être que cette version se retrouvera dans la tracklist du prochain album ou mini-album coréen et sera ainsi jouée en live en dehors du Japon.

Au final pour un album qui semblait s'annoncer rock avec One More Time on remarque que peu de titres penchent vers ce genre musical. Dommage quand on sait de quelle qualité ils sont. What turs you on? n'en est pas pour autant mauvais et reste agréable à écouter. Excitant grâce à la frénésie dégagée par ses compositions énergiques et grâce à la sensibilité de ses ballades. Il est plus soft et plus mature, même si au niveau des paroles, cela reste assez répétitif. Pop et pop-rock dominent, sans oublier la touche disco apportée par Lady, qui fait de cette piste l'ovni de l'album (ou pour les insatisfaits, l'intrus). Le style reste varié mais notons tout de même, comme dit plus haut, que le côté rock est un peu étouffé par les éléments pop dans la majorité des morceaux mais sans doute que les versions live prendront une autre ampleur comme la plupart des titres de la formation. Pour le prochain album au pays du soleil levant, on attend surtout plus de paroles en japonais et plus de chansons inédites.



TRACKLIST

1. Lady
Paroles : Jung Yonghwa, Kosuke Oba
Musique : Jung Yonghwa, Park Hyun Woo
Arrangements : VINYL HOUSE

2. One More Time
Paroles : Jung Yonghwa, Kosuke Oba
Musique : Jung Yonghwa, RYO
Arrangements : RYO, VINYL HOUSE

3. CHANGE
Paroles : Jung Yonghwa
Musique : Jung Yonghwa, RYO, VINYL HOUSE
Arrangements : VINYL HOUSE

4. Blind Love
Paroles : Lee Jonghyun
Musique : Lee Jonghyun, VINYL HOUSE
Arrangements : Suzuki "Daichi" Hideyuki, Kosuke Oba, VINYL HOUSE, Lee Jonghyun

5. Don’t Care
Paroles : Jung Yonghwa
Musique : Jung Yonghwa
Arrangements : Jung Yonghwa, RYO

6. Greedy Man
Paroles : Jung Yonghwa
Musique : Jung Yonghwa, Kim Jae Yang
Arrangements : Suzuki "Daichi" Hideyuki, Kim Jae Yang, Jung Yonghwa

7. Robot
Paroles : Jung Yonghwa
Traduction des paroles en japonais : Kosuke Oba
Musique : Jung Yonghwa, Kosuke Oba
Arrangements : Suzuki "Daichi" Hideyuki

8. Crying Out
Paroles : Lee Jonghyun
Musique : Lee Jonghyun, RYO
Arrangements : RYO

9. I can’t believe
Paroles : Lee Jonghyun
Musique : Lee Jonghyun, Kim Jae Yang
Arrangements : Kim Jae Yang

10. Starlit Night
Paroles : Lee Jonghyun
Musique : Lee Jonghyun
Arrangements : Suzuki "Daichi" Hideyuki

11. Let me know
Paroles : Jung Yonghwa
Musique : Jung Yonghwa, RYO, VINYL HOUSE
Arrangements : VINYL HOUSE

12. Robot (English version)
Paroles : Jung Yongwha
Musique : Jung Yonghwa, Kosuke Oba
Arrangements : Suzuki "Daichi" Hideyuki


Retrouvez la version anglaise de cette critique en cliquant sur l'image ci-dessus !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire