25 septembre 2013

Tokyo Crazy Kawaii au Parc Floral (Paris) : Partie 1

© † Parasite Scene † - Kimi


Du 20 au 22 septembre, la nouvelle convention 100% Japon, Tokyo Crazy Kawaii, ouvrait enfin ses portes à ses visiteurs. Si il y a une chose qui était mise en avant lors de cet événement, c'était la J-musique. Avec une bonne dizaine d'artistes à la clé, la convention se donnait des airs de festival en plein air, avec une scène implantée à l'extérieur du hall. Le pari était risqué de programmer des concerts en plein air à cette période de l'année, mais coup de chance, le soleil était parmi nous durant les trois jours de festivités, permettant d'agréables performances.

Après une première journée calme le vendredi, celle du samedi était plus animée. Nombreux sont les visiteurs à se rassembler au pied de la scène principale extérieure pour des performances sous le soleil où on retrouvait un mélange entre douceur et vigueur avec moumoon et Shonen Knife.


moumoon

moumoon, duo pop-folk composé de YUKA au chant et Masaki (guitare), se charge de débuter le bal de ce samedi après-midi.

moumoon offre un démarrage en douceur et apporte une ambiance festive grâce à la fraîcheur de ses morceaux, gagnant un semblant d'énergie grâce à la guitare plus imposante de Masaki, et à la bonne humeur et le sourire joyeux de YUKA. Les premiers titres, Sunshine Girl et Chu Chu, sont un véritable bonheur auditif. La voix de la jeune femme, douce et reposante, a de quoi envoûter l'audience qui se laisse transporter et bercer par les notes. Si la plupart de la discographie du groupe sonne très pop avec un rythme plutôt reposant, ceux-ci sont quand même appréciés par la plupart des spectateurs.

© † Parasite Scene † - Kimi

Pendant que le guitariste fait vibrer sans appréhension les cordes de son instrument, accompagné des deux musiciens de sessions, la chanteuse sautille et s'approprie le moindre espace sur scène. C'est aussi elle qui prend le plus souvent la parole en anglais (et parfois en français) entre deux chansons, pour présenter le groupe ou pour expliquer entre autres la signification du nom moumoon et que le duo a son petit rituel qui est de donner un concert spécial à chaque pleine lune (explication que vous pouvez retrouver dans notre interview). Des petites anecdotes qui permettent un échange agréable avec le public. "Quand vous voyez la Lune, pensez à moumoon.". Certes, nous n'avons pas de pleine lune aujourd'hui mais un beau soleil tout aussi appréciable avec l'aura chaleureuse dégagée par la formation. Et si la météo avait annoncé des grisailles, moumoon aurait sans doute apporté le petit rayon de soleil.

Ce sont ces beaux mots qui introduisent, en toute logique, le titre berçant moonlight, amenant la série la plus apaisante de titres. Puis YUKA annonce le petit clin d’œil à la France, avec le titre Bon Appetit et les petits sautillements reprennent de plus belle. Fières d'être présents sur une scène française, les deux artistes et les membres de sessions jouent avec une énergie débordante et de son côté, le public est toujours là pour acclamer le groupe.

© † Parasite Scene † - Kimi

Durant une heure environ, moumoon aura tenu le public français en haleine, si bien que ce dernier en réclame encore à la fin, quand le duo annonce la dernière chanson, l'inédite LOVE before we DIE. Un agréable et joyeux moment qui aura apporté la gaieté sur la scène du Tokyo Crazy Kawaii.


SET LIST

SPARK
Sunshine Girl
Chu Chu
Love is Everywhere
moonlight
I found love
hallelujah
Bon Appetit
Dreamer Dreamer
Do you remember?
LOVE before we DIE


Shonen Knife

Changement de thème pour la seconde partie de l'après midi. Place au bon punk-rock avec le trio Shonen Knife ! D'entrée, Naoko, leader et guitariste, et Ritsuko, bassiste, se positionnent au centre de la scène pour headbanguer et faire virevolter leurs longs cheveux pendant qu'Emi en fait autant derrière sa batterie.

© † Parasite Scene † - Kimi

Mais contrairement à moumoon, les spectateurs sont moins nombreux en cette fin de journée. Ce qui est dommage car de ce fait, l'ambiance dans la fosse n'est pas toujours au rendez-vous, à part quelques courageux qui ont encore la force de bouger ou de sauter au rythme des morceaux.

Le groupe n'est pas pour autant découragé. Les filles gardent le sourire et jouent avec enthousiasme. Shonen Knife partage en live ses meilleurs titres entraînants comme Banana Chips et Sushi Bar, malgré que certains se ressemblent un peu. Et malgré que la formation possède une longue carrière et ne soit plus toute jeune, les musiciennes possèdent encore toute leur niaque et toute leur énergie. Naoko se prend également quelques pauses pour parler au public et le persuader de bouger.

© † Parasite Scene † - Kimi

A la fin de cette courte performance. Les trois musiciennes se sont rassemblées autour de la batterie le temps de prendre la pause pour une petite photo souvenir.
Le concert fut lui aussi sympathique, bien qu'assez monotone et sans grands rebondissements. Ceci dit, on ne demandait pas plus pour clôturer en bonne et due forme la deuxième journée du Tokyo Crazy Kawaii.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire