11 juin 2013

CNBLUE les 25 et 26 mai 2013 au Jamsil Indoor Stadium (Séoul, CORÉE DU SUD)

© CNBLUE / FNC Entertainment




Après son comeback réussi en janvier dernier avec le mini-album Re:BLUE, CNBLUE, groupe pop-rock sud coréen sous le label FNC Entertainment, se lançait début avril dans sa première tournée mondiale, BLUE MOON, pour rencontrer ses fans dont le nombre ne cesse de croître. Par le biais de celle-ci, le projet est de donner des concerts non pas seulement en Asie, mais aussi en Australie, en Amérique et en Europe, dont les dates restent encore à confirmer pour les deux derniers. Suite aux concerts couronnés de succès à Taïwan, Singapour, Bangkok (Thaïlande) et Hong Kong, le groupe revenait au pays pour la cinquième étape de la tournée.

Les 25 et 26 mai 2013, CNBLUE donnait alors rendez-vous à ses fans au Jamsil Indoor Stadium de Séoul. Les Boices sont venu(e)s nombreux(ses), pour certain(e)s de l'étranger. On compte une majorité de japonais ainsi que des occidentaux bien que ces derniers se comptent facilement sur les doigts d'une main. Mais on remarque surtout que tous les âges sont présents, y compris des fans masculins.

© † Parasite Scene † - Kimi

Contrairement aux concerts en Europe, la vente de goodies s'effectue bien avant le concert à l'extérieur de la salle. Ouvert depuis midi, le stand propose de nombreux produits tels que towel, lightsticks, T-shirts, posters, mais aussi des goodies spéciaux réalisés par les membres eux-mêmes. Tout pour attirer la clientèle, souvent avec des prix abordables (par exemple 20,000 wons le T-shirt, soit environ 13.60 euros ou bien 10,000 wons le lot de cinq posters, soit environ 6.80 euros, qui dit mieux ?).

© † Parasite Scene † - Kimi

L'ouverture des portes se déroule de manière plutôt calme, les personnes entrant par numéro de ticket. Une fois à l'intérieur de l'arène circulaire, on découvre une scène principale avec un prolongement en forme d'ovale, qui sépare la fosse en trois parties. La salle se remplit jusqu'à être quasi comble avec un total de 12 000 personnes pour chaque soir, bien que la fosse ne donne pas l'impression d'être bien remplie. Sauf que le détail est que les coréens ont l'idée pas bête de ne pas la surcharger afin de laisser un espace vital pour chacun. Le public se met déjà dans l'ambiance avec des pistes de fond pop-rock piochés dans la discographie de Coldplay, Maroon 5 ou encore Bon Jovi.
Il ne reste plus beaucoup de minutes à attendre quand une vidéo présentant le projet CNBLUE SCHOOL est diffusée suivi d'un message du groupe. Pour rappel, CNBLUE a décidé de financer la construction d'une seconde école en Afrique avec les profits récoltés avec la tournée. Il était d'ailleurs possible pour les personnes venues assister aux concerts de faire des dons pour aider à la réalisation de ce projet.

18 heures pétantes, la salle plonge dans l'obscurité, les lightsticks s'allument, formant un magnifique océan bleu. Des portes s'ouvrent pour laisser apercevoir l'écran géant central où est diffusée une vidéo introductive. Sous une douce berceuse se laisse apercevoir la lune bleue éclairant le ciel dans lequel se dessinent les visages des membres parmi les étoiles, provoquant les premiers cris dans la salle. Le rythme s'accélère ; des riffs et des battements lourds se font entendre avant de laisser entrer en scène Yonghwa, Jonghyun, Minhyuk et Jungshin. Une première vidéo qui en dit déjà beaucoup sur ce qui attend le public : un spectacle qui promet d'en mettre pleins la vue et pleins les oreilles.

© CNBLUE / FNC Entertainment

Chose promise, chose due. CNBLUE démarre en trombe avec la version anglaise de Where you are accompagnée de ses riffs imposants. Des ondes lumineuses de couleur rouge flamboyant se propagent à l'arrière de la scène et des faisceaux laser verts sont projetés dans les quatre coins de la salle. Le ton est donné. CNBLUE offre un démarrage fracassant et épate déjà en quelques notes, révélant son vrai côté rock avec Get Away et One Time. Chacun des titres gagne en puissance grâce à l'ajout de solos de guitare détonnants que l'on avait pu découvrir notamment lors des concerts BLUE NIGHT qui se sont tenus en décembre 2012. Jonghyun, telle une pile électrique, s'acharne comme un dingue sur son instrument, pendant que les autres membres suivent le rythme avec une énergie aussi débordante.

© CNBLUE / FNC Entertainment

La mise en scène est impeccable et travaillée. En plus du fait que les titres soient réarrangés ou prennent une autre ampleur en live, chacun d'eux a sa dose de lumière et d'artifices et ce, dès le début pour surprendre toujours plus le public. Les garçons se déplacent régulièrement sur le prolongement de la scène. Pendant que Yonghwa s'y positionne pour chanter, la batterie de Minhyuk s'avance au bord de la scène principale grâce à une plate-forme mobile, lui permettant de se rapprocher de la fosse en dépit de sa position parfois peu avantageuse qui l'empêche de bouger à sa guise.

Ce qui fait aussi la qualité du concert, c'est la performance du groupe. CNBLUE gagne sans cesse en assurance et sait désormais comment assurer le show à chaque nouveau concert. Tous les quatre jouent avec plaisir et enthousiasme et s'amusent autant que les fans qui de leur côté chantent, dansent et agitent fièrement leurs lightsticks. Yonghwa et Jonghyun impressionnent par leur jeu de guitare et leurs voix lisses qui, malgré leurs différences, se marient à merveille pendant certains morceaux comme Get Away ou encore In my head. Yonghwa, en bon leader (et séducteur), emploie les bonnes paroles et les bons gestes pour augmenter la puissance des cris des demoiselles dans les premiers rangs. Jonghyun n'abuse pas de fan-service mais quelques notes suffisent pour révéler son charme. Minhyuk tape nerveusement sur ses cymbales et ses fûts. Jungshin, bien qu'il soit le plus discret, sait cependant chauffer la foule et assurer un rap convaincant et plus maîtrisé derrière son poste de bassiste.

C'est le premier concert de l'année en Corée pour le groupe. Ainsi les retrouvailles sont marquées par de longs échanges avec la foule. Et pendant plusieurs pauses. Des pauses parfois trop longues quand la conversation dérive vers des blagues et des sujets peu intéressants qui font malgré tout éclater de rire la fosse. (On est ravi d'apprendre que Jungshin s'est cassé une dent en mangeant de la viande ou que Yonghwa se soit mis au golf...)

© CNBLUE / FNC Entertainment

Grâce à une discographie variée, le concert se partage en différentes ambiances. Après un bon rock énergique, le groupe passe à un style plus funk avec Nalan Namja avant d'annoncer la fête avec le combo Have a good night et Wake Up reliés par un nouveau solo guitare/batterie pendant que le public tape des mains en rythme. Danse, transe, frénésie. Les guitares électriques, la basse, la batterie et les hurlements rendent fou ce soir !
"The Party Time" laisse ensuite place à la séquence émotions où s'enchaînent les plus belles ballades. Dans l'obscurité quasi-totale, Yonghwa se positionne seul derrière son synthé pour entamer les premières notes de feeling. Une boule à facette commence à tourner, dessinant un ciel étoilé dans toute l'arène. L'Emotional leader chante avec passion avant que Jonghyun ne l'accompagne pour la voluptueuse These Days. A retenir également de cette partie féerique ; Love Light où les fans ont chanté ensemble le refrain et la perle de Re:BLUE, Lalala, accompagnée d'animations psychédéliques sur l'écran géant central.

© CNBLUE / FNC Entertainment

Chacun des deux shows atteint son point culminant avec l’enchaînement des chansons phares, soit Intuition, I’m a Loner et I’m sorry. Yonghwa, à nouveau à l'avant de la scène circulaire, interagit avec les fans tout en se dandinant pendant que ces derniers effectuent les fanchants dans une ambiance toujours aussi folle avant que le groupe se retire une première fois.

Au moment du rappel, une nouvelle vidéo est diffusée, donnant l'impression qu'un second concert est sur le point de débuter et finalement, le rideau tombe au démarrage de Hey you. CNBLUE se donne à fond une dernière fois, de LOVE, où Yonghwa divise la salle en deux pour que chaque partie hurle "LOVE, LOVE, LOVE", puis "clap, clap, clap", à You've fallen for me, sans oublier la hola lancé par Yonghwa entre deux titres.
Pour le concert du 26, les fans tiennent à faire un cadeau en brandissant pendant You've fallen for me des pancartes où l'on peut lire "CNBLUE 너에게 반했어♥" ("CNBLUE nous avons le béguin pour vous ♥") puis "CNBLUE 나도 널 사랑해♥" ("CNBLUE nous vous aimons ♥").
Les concerts prennent finalement fin sur les douces notes de Try again, Smile again. Les garçons décident de poser pour une séance photos improvisée où tous les appareils et smartphones sont sortis avant de prendre une dernière photo avec le public.

Petite surprise pour la seconde date. Avec les nombreux appels de la foule, CNBLUE réapparaît finalement pour un double encore qui n'était pas prévu à la base. Le groupe fait durer le plaisir pour quelques minutes supplémentaires en improvisant une interprétation de Home, une version courte de These Days où cette fois Jonghyun se positionne au synthé, et enfin à nouveau I'm Sorry, interprété avec autant de fureur.

© CNBLUE / FNC Entertainment

Pendant plus de deux heures, CNBLUE a fait vibrer les murs du Jamsil Indoor Stadium au rythme de ses meilleurs titres, récents comme anciens, bien qu'on regrettera toujours l'absence de certains chantés uniquement en japonais et donc non programmés dans la set list (Time is over, qui avait été joué aux concerts BLUE NIGHT, Come on, Robot, ou encore la dernière chanson en date, Blind Love). Deux concerts pour lesquels rien n'a été laissé au hasard et mené dans une ambiance de folie. CNBLUE signe à ce jour ses plus grands concerts, avec une pyrotechnie bien dosée et une mise en scène irréprochable. Cette tournée mondiale, qui pour le moment se poursuivra dans d'autres pays d'Asie, comme les Philippines et la Chine, marquera à coup sûr un grand tournant dans la carrière du groupe. Si concert en France il y a, il faudra être de la partie !


SET LIST

Intro
Where you are (English version)
Get Away (Korean version)
One time
-MC-
Nalan Namja
Coffee Shop
Have a good night
Wake up
-MC-
Love light
feeling
These Days (Korean version)
Y, why... (Korean version)
-MC-
Lalala
Just Please (Korean version)
Tattoo
In my Head (Korean version)
-MC-
Intuition
I'm a Loner
I'm Sorry

ENCORE

Hey you
LOVE GIRL
-MC-
You've fallen for me
LOVE
-MC-
Try again, Smile again

DOUBLE ENCORE (26 mai uniquement)

Home (Michael Bublé)
These Days
I'm Sorry

Retrouvez la version anglaise de ce live report en cliquant sur l'image ci-dessus !

1 commentaire:

  1. Merci beaucoup pour ce retour complet. ça a du être une sacrée expérience d'y être !! J'aurais adoré et si ils viennent en France je serais là sans hésitation ! Je suis assez étonnée sur une photo on peut voir que le public est assez hétérogène, jeune comme plus âgé. CNBLUE est un groupe qui fédère un large auditoire et c'est plaisant à voir ^^
    Encore merci pour cet article ça me donne grandement envie d'aller à Séoul tout ça !! Un jour peut être...

    RépondreSupprimer