13 mai 2013

Interview avec TOKYO BRASS STYLE

© † Parasite Scene † - Kimi / TOKYO BRASS STYLE


De retour sur notre cher continent pour une petite tournée du 13 au 25 mai, TOKYO BRASS STYLE a accepté de recevoir † Parasite Scene † pour une petite entrevue à la suite de sa performance au Jardin du Luxembourg. Ainsi le groupe a pu discuter de sa carrière, de ses impressions sur sa tournée européenne et de ses projets.


Bonjour TOKYO BRASS STYLE. Merci de recevoir Parasite Scene en interview. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
Kumiko : Je suis Kumiko Iguchi. Je fais du saxophone.
Koyuki : Je suis Koyuki MASUKA. Au trombone.
Emi : Je suis Emi ISHIKAWA. Je m'occupe du saxophone.
Mie : Je suis Mie FUJIWARA. Je suis au clavier.
Okapie : Je suis Okapie. Je m'occupe de la basse.
Saori : Je suis Saori MOTOMURA. Je joue du trombone.
Rie : Je suis Rie. Je suis à la batterie.
Hiroko : Je suis Hiroko FURUYA. Je joue de la trompette.
Anna : Je suis Anna. Je joue aussi de la trompette.

Pouvez-vous nous raconter votre rencontre et comment s'est formé TOKYO BRASS STYLE ?
Anna : Le groupe s'est formé en 2005. A cette époque il y avait Kumiko, Emi, Hiroko et moi-même. Puis nous avons été rejoint par les autres membres qui venaient de régions différentes.

TOKYO BRASS STYLE est donc composé de neuf musiciennes. Comment vous organisez-vous donc dans votre travail, avez-vous chacune un rôle précis ?
Hiroko : Nous n'avons pas vraiment chacune de rôle précis. Nous n'avons pas non plus de leader. Nous nous occupons toutes autant de nos compositions que de nos costumes et tout le reste.

Quel est votre but en créant ce genre de musique ensemble ?
Anna : Notre but premier était avant de tout de pouvoir faire de la musique ensemble. C'est ce qui est le plus important.

A la formation du groupe, aviez-vous pour but de vous produire en dehors du Japon ?
TOKYO BRASS STYLE : Oui, cela faisait partie de nos objectifs.
Anna : C'est pour cela que nous portons le nom de TOKYO BRASS STYLE. Pour que lorsque nous nous produisons à l'étranger, le public sache tout de suite que nous venons du Japon. Nous voulons qu'il sache d'où nous venons exactement.

Vous jouez donc toutes d'un instrument mais il semble qu'il n'y a pas de vocaliste ?
Emi : Il y a certaines de nos chansons pour lesquelles quelques unes de nous chantent.

Pouvez-vous chacune expliquer le choix de votre instrument ? Correspondent-ils à votre personnalité ?
Kumiko : Le saxophone est un instrument qui me correspond bien. En apparence j'ai l'air d'une fille très sage et féminine. Mais en vrai je suis un peu un garçon manqué. (rires)
Koyuki : Quand j'étais au lycée, je faisais de la batterie. En intégrant TOKYO BRASS STYLE, j'ai voulu changer d'instrument. J'ai ainsi opté pour le trombone.
Emi : J'ai joué de beaucoup d'instruments, cependant j'étais particulièrement très attirée par le saxophone, d'où mon choix de cet instrument.
Mie : Pour ma part j'ai choisi le clavier car je pratiquais cet instrument depuis mon enfance.
Okapie : Quand j'étais au collège, j'ai intégré des groupes de musique en tant que bassiste. C'est un instrument assez discret mais que je trouve très intéressant.
Saori : En première année de collège, j'ai fait la rencontre de personnes qui jouaient du trombone. Elles étaient très drôles et intéressantes et m'ont donc convaincu de me mettre à cet instrument.
Rie : J'ai toujours aimé la batterie. Petite je m'amusais à taper sur des tambours, ou mêmes des boîtes. (rires)
Hiroko : Etant quelqu'un de très vivante et de très active, mon professeur à l'époque m'a conseillé de choisir la trompette. De même, j'avais toujours voulu en jouer dès le départ.
Anna : Je jouais de la trompette depuis mon enfance et également dans les groupes de musiques lorsque j'étais au collège.

Vous êtes déjà venues en France l'année dernière. Comment vous sentez-vous à l'idée de rejouer ici ?
Hiroko : Nous sommes contentes de pouvoir revenir car nous aimons beaucoup la France.

Quels souvenirs gardez-vous de votre précédente venue ?
Anna : Nous avons trouvé que Paris était une ville très belle.
Koyuki : L'accueil des français. (rires) Avant que nous venions en France, nous avions entendu que les français étaient très froids et ne parlaient pas anglais. Finalement quand nous sommes venues ce n'était pas du tout le cas. Nous les avons trouvé très accueillants.
Rie : Nous avons aussi été surprises que certaines personnes sachent parler japonais. Ça nous a réjoui.

Quelle genre de nourriture aimez-vous manger lorsque vous êtes à l'étranger ?
Rie : Nous aimons les spécialités de chaque pays.

Quelles sont vos impressions sur le public européen ? Le trouvez-vous différent de votre public au Japon ?
Rie : Le public européen est très vivant et expressif. Certains dansent même pendant nos morceaux !

Avant de nous rencontrer pour l'interview, vous avez donné une performance dans le Jardin du Luxembourg. Comment avez-vous vécu ce moment ?
Hiroko : C'était agréable de pouvoir donner une performance dans un si joli parc !
Anna : Il y avait beaucoup de personnes âgées.
Hiroko : Et aussi des enfants et des bébés. Ils étaient très mignons !
Anna : Beaucoup de personnes sont venues nous voir. Nous étions très contentes.
Saori : Il y avait aussi une personne qui nous dessinait pendant que nous donnions notre concert. On se sentait vraiment en France dans cette ambiance.

Y a-t-il des pays que vous n'avez pas encore visité dans lesquels vous souhaiteriez jouer prochainement ?
Hiroko : J'aimerai aller en Espagne.
Rie : J'aimerai pouvoir jouer au Brésil.
Okapie : Moi ce serait en Afrique.

Si vous deviez décrire votre univers musical en quelques mots, lesquels seraient-ce ?
Okapie : "Sans frontières".

Pouvez-vous nous parler de vos futurs projets ?
Koyuki : Pour le moment, nous nous concentrons sur la tournée. Après la France, nous allons nous produire en Allemagne pour la première fois. Ensuite nous aimerions pouvoir nous rendre dans d'autres pays.

Merci beaucoup pour cette interview ! Pouvez-vous adresser un petit message pour vos fans français ?
TOKYO BRASS STYLE : N'hésitez pas à venir nous voir nombreux en concert les 16 et 17 mai à la Maison de la Culture du Japon. Vous pourrez aussi vous procurer nos nouveaux CDs sur place. Merci, nous vous attendons avec impatience !


Merci à Yukie MATSUMOTO et Amiko YAGI (Art Sanjo) pour avoir rendu cette interview possible.

© † Parasite Scene † - Kimi / TOKYO BRASS STYLE

TOKYO BRASS STYLE donne actuellement plusieurs représentations en France, avant de se rendre en Allemagne jusqu'à la fin du mois. Vous pouvez consulter les dates sur cet article.

1 commentaire:

  1. ありがとうございます Tokyo Brass Style !
    Elles étaient géniales à Dole, j'ai adoré ce groupe ! En plus, très gentilles et disponibles, vraiment qu'elles reviennent quand elles veulent ;)
    Merci pour cette interview qui permet de les connaître un petit peu plus.

    RépondreSupprimer