7 mars 2013

MAN WITH A MISSION le 3 mars 2013 à La Machine du Moulin Rouge (Paris)

© MAN WITH A MISSION




Les loups de MAN WITH A MISSION poursuivent leur mission top secrète en parcourant le monde et ce 3 mars, ils envahissaient Paris pour un concert mémorable à La Machine du Moulin Rouge. Les fans, petits comme grands, avec une majorité de garçons patientent tranquillement jusqu'à l'ouverture des portes, fixée à 16 heures. Une fois à l'intérieur de la salle, c'est avec regret que l'on constate que la fosse et les balcons ne sont occupés qu'au 2/3 à peine. Les temps sont durs pour la J-musique et c'est fort dommage, surtout quand des groupes au fort potentiel s'invitent dans notre pays. Ceux qui ne font pas le déplacement par curiosité ne savent pas ce qu'ils loupent. Les absents ont toujours tort comme on dit.

© MAN WITH A MISSION

A 17 heures, le rideau s'ouvre sous une musique d'intro symbolique et représentative du groupe puisqu'il s'agit du titre man with a mission du groupe Bad Religion. Ainsi la meute apparaît sur scène devant un public déjà sur-excité, prêt à se laisser mordre. Le show démarre au quart de tours avec distance, suivi par Feel and Think. Malgré quelques problèmes sonores très vites réglés et oubliés, l'ambiance est au beau fixe avec des jeux de lumières dynamiques et la qualité des morceaux y est. En effet, avec entre autres la puissance vocale des deux chanteurs, Tokyo Tanaka et Jean-Ken Johnny, et des riffs intenses, ceux-ci sont plus percutants en live.

Ça hurle, ça grogne, ça rugit et cela s'intensifie à la seconde où démarre DON'T LOSE YOURSELF, le titre phare avec lequel le groupe a lancé sa carrière. Les loups sont en transe, en particulier Kamikaze Boy qui, au moment où la luminosité est au plus sombre, laisse apercevoir ses yeux globuleux reluisants pendant qu'il mord sa basse. Le bassiste saute et se déchaîne comme une bête enragée sur son instrument. Le reste de la meute est toute aussi excitée. Tokyo Tanaka enchaîne les petits sauts, les pas de danse comiques et entre souvent en contact avec les premiers rangs pendant que Jean-Ken Johnny headbangue. Spear Rib, tout content (ce n'est pas l'expression sur son masque, oups pardon, son visage qui dira le contraire) frappe énergiquement sur sa batterie. Santa Monica quitte de temps à autres ses platines pour danser sur scène aux côtés de Tokyo Tanaka. Pendant WELCOME TO THE NEW WORLD, le DJ s'offre en plus un bain de foule improvisé et... légèrement raté, le public ne s'attendant pas à recevoir un loup en pleine face. Fort heureusement, aucune blessure grave ne fut signalée.

© MAN WITH A MISSION

Ceux qui avaient eu l'opportunité de voir le groupe sur scène lors de Japan Expo 13ème Impact en juillet avaient pu entendre en live la cover de Nirvana. Ce soir encore, les loups font un clin d'oeil au groupe rock-grunge des années 80-90 avec Smells Like Teen Spirit et cette fois aussi le rendu live est épatant, faisant de ce titre l'un des points culminants du concert.

Concernant la set list, le public a le plaisir de découvrir ou redécouvrir les pistes qui retracent toute la courte carrière du groupe, plus déjantés les uns que les autres. Pas de ballades, non, mais pour le côté "doux", on peut compter sur la présence de SCENT OF YESTERDAY malgré tout. Ce choix de ne jouer que les titres les plus mordants et ne pas privilégier une ou deux ballades (plutôt rares dans la discographie de MAN WITH A MISSION) est-il judicieux ? Au final, oui car les fans savourent pleinement chaque note. La fosse semble infatigable et saute sur chaque chanson. Certains se risquent même aux pogos et aux slams en plus d'un courageux qui va jusqu'à monter sur scène aux côtés de Tokyo Tanaka qui ne semble pas perturbé par sa présence (le staff japonais est d'ailleurs resté humble et a gentiment demandé au jeune homme de descendre une fois son moment de gloire terminé).

© MAN WITH A MISSION

Comme il avait été expliqué notamment lors de la conférence de presse qui se déroulait quelques jours avant au Kawaii Cafe, Jean-Ken Johnny est le porte-parole du groupe et le seul à assurer la communication entre les loups et les humains. Par conséquent, seul le chanteur et guitariste prend la parole ce soir. En japonais, anglais et parfois aussi français. Les autres membres optent pour les gestes et cela passe très bien, notamment lorsque Kamikaze Boy "sort ses griffes". Le public comprend immédiatement et fait de même en guise de réponse. Les loups appellent la foule à hurler, ou plutôt à rugir de plus en plus fort. Et ce ne sont pas des cris ordinaires que l'on entend mais des hurlements semblables à ceux des bêtes.

Après 45 minutes de show intense et un duo surprenant Spear Rib/Santa Monica, les musiciens quittent la scène pour un entracte durant lequel Sae de Soundlicious et Josaudio de No-Life prennent place pour une petite distribution de glowsticks et de T-shirts. Une pause qui n'est pas de refus pour reprendre son souffle et pendant laquelle sont diffusés des clips du groupe pour aider le public à patienter, le temps finissant par être long (un peu plus d'un quart d'heure d'entracte).

Cela ne diminue en rien la tension et autant le public que le groupe sont toujours aussi chauds durant la seconde partie du concert, qui joue plus sur des morceaux où les solos de guitare/basse sont plus mis en avant, mais toujours dans un rythme aussi rapide et foudroyant. MAN WITH A MISSION fait en plus découvrir sa dernière composition Emotions qui, même si elle possède un côté plus mélodieux, réussit à transporter la foule. C'est aussi pendant cette partie que les "rituels" sont de mise avec DANCE EVERYBODYTokyo Tanaka et Santa Monica se munissent de leur towel pour annoncer le mouvement. Et... On fait tourner les serviettes (comme des petites girouettes) ! Du côté du public, on se contente d'écharpes pour la majorité. C'est dans ces moments-là qu'on regrette que le stand de goodies n'ait pas proposé une vente de towel avant le show. Enfin, que serait un concert de MAN WITH A MISSION sans l'incontournable FLY AGAIN ? Jean-Ken Johnny annonce la dernière chanson très attendue et tous chantent et balancent les bras de droite à gauche, en parfaite synchronisation avec Tokyo Tanaka.

© MAN WITH A MISSION

Pour le rappel énormément réclamé, il faut se contenter de FROM YOUTH TO DEATH. Un seul titre, mais un titre qui a de quoi rendre cette fin de soirée mémorable, touchant malheureusement trop vite à sa fin. Mais que les fans se rassurent ; le groupe a promis de revenir très vite ! Poignées de mains, jets de médiators, et les loups quittent définitivement la scène, saturée d'empreintes et de traces d'un show AOUH-rissant !

En résumé, une excellente soirée avec un groupe et un public au top, un son et une performance de qualité. Clairement, on peut dire que MAN WITH A MISSION a mis le feu ce soir à la Machine du Moulin Rouge. Non, avec une telle énergie et une telle puissance dans les morceaux, ces créatures ne sont pas humaines ! Les loups ont su maintenir le public en haleine et à le surprendre à tout moment avec une présence et un jeu de scène renversant. Le seul point négatif ; ce fut un concert bien trop court pour les plus gourmands ! Le show était si bien mené que le temps a semblé défiler à vitesse grand V, tout en sachant que ça a duré approximativement 1h30. Ceci dit, la mission de faire de ce concert un moment inoubliable a été parfaitement accomplie !


SET LIST

Intro (Bad Religion - man with a mission)
distance
Feel and Think
DON’T LOSE YOURSELF
WELCOME TO THE NEW WORLD
Smells Like Teen Spirit
Take What U Want
Get Off of My Way
SCENT OF YESTERDAY
-Spear Rib & Santa Monica solo-

ENTRACTE

NEVER FXXKIN’ MIND THE RULES
Bubble of Life
Emotions
DANCE EVERYBODY
Mash up the DJ!
TAKE ME HOME
FLY AGAIN

ENCORE

FROM YOUTH TO DEATH

© MAN WITH A MISSION

Live report rédigé avec le support de yu'rain (ore no koe). Remerciements au management de MAN WITH A MISSION et à Soundlicious pour les photos.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire