26 février 2013

Teen Top le 9 février 2013 au Trianon (Paris)

© † Parasite Scene † - Kimi




Ils sont les premiers dans l'industrie K-Pop à se lancer dans une tournée européenne. Et en "tour bus" s'il vous plaît ! Teen Top, boysband sud-coréen formé en 2010 sillonnait en ce début d'année l'Europe avec cinq dates dans quatre pays différents.

Après des concerts couronnés de succès en Allemagne et en Angleterre, les garçons étaient ce 9 février de passage au Trianon de Paris. Une venue qui a attiré de nombreuses Angels (fans du groupe) de France mais aussi quelques passants qui s'arrêtent pour observer les fans impatients et enjoués aux portes du Trianon, agitant banderoles, drapeaux et pancartes. Quand on leur répond que des artistes coréens vont se produire dans cette salle ce soir, beaucoup croient en la présence de PSY. Perdu ! Ce ne sera pas pour cette fois !

© † Parasite Scene † - Kimi

Inutile d'aller compter le nombre de sièges vides pour se rendre compte que, malgré la petite capacité du Trianon (1 000 places environ) à côté du Zénith de Paris qui lui avait accueilli le triomphant SMTOWN, mais aussi le Super Show 4, cet évènement a attiré la foule. C'est simple, il y en a pas. Le prix des billets avait beau être élevé, finalement la salle est comble, même si dans le lot, on compte quelques fans coréenn(e)s  Il n'y a pas eu besoin de rajouter un prolongement de la scène. On se contentera donc de la scène principale avec un écran géant derrière.
Sous les airs de To You ou bien Crazy pendant lesquelles certain(e)s échauffent leur voix en répétant les fanchants, les fans patientent tout en appelant le groupe et en testant leur lighstick, acheté pour la plupart au stand de goodies qui propose également des T-shirts et autres produits dérivés.

© † Parasite Scene † - Kimi

Le coup d'envoi est marqué par une courte vidéo introductive, pendant laquelle le groupe se positionne dans la pénombre sur scène avant que la première chanson, Supa Luv, démarre. Le ton est rapidement donné. Les garçons chantent et dansent avec énergie sous les hurlements et acclamations du public. Alors que quelques heures avant les fans avaient montré leur impatience dans un froid hivernal, l'atmosphère dans la salle se réchauffe immédiatement dès les premières notes. Ça bouillonne même !
Le show s'apprécie amplement malgré quelques malaises dans la fosse. Bien que le play-back vienne en secours à certains passages, le groupe est au top, rendant toutes les Angels totalement "crazy" (merci le body language et le fan-service, mais pas que). Les hurlements ne cessent, atteignant un niveau record de décibels dans la salle, et les fans se bousculent dans la fosse étouffante.

© † Parasite Scene † - Kimi

Cependant, nous n'allons pas le nier, nous nous situons loin des grands shows coréens impressionnants et surprenants par leur pyrotechnie et leur scène à rallonge. Mais inutile de comparer plus. Cette fois, les producteurs ont préféré ne pas prendre de risque en choisissant une salle avec une capacité réduite comparé à notre cher Zénith. Le show est malgré tout adapté à l'environnement et la mise en scène n'est pas ignorée pour autant. Les fans ont droit à quelques fumigènes pendant Good Time et des petits décors, notamment des cubes pour Girlfriend. Pour un groupe de cette ampleur, le concert est à la hauteur des espérances.

© † Parasite Scene † - Kimi

Si les garçons ne s'envolent pas dans les airs ou ne partent pas à la rencontre du public en s'aventurant dans la fosse ou les gradins, quand ils prennent la parole, chaque message est réinterprété en français par un traducteur dissimulé dans l'ombre. Une bonne initiative qui facilite la communication, permettant au groupe de se rapprocher de ses fans. Dans ce moment de convivialité, le groupe exprime également sa joie de pouvoir donner un concert en France et d'avoir eu l'opportunité de rencontrer ses fans français. Pour finir, les membres tentent d'apprendre quelques mots coréens à l'audience comme "Oppa" que beaucoup connaissent déjà ou "Daebak".

Les choses sérieuses reprennent rapidement avec une chanson pour le moins spéciale que le groupe dédie à ses fans français ; il s'agit de Angel, qui est également le nom du fan-club. Les fans saisissent alors l'occasion de répondre aux garçons en brandissant une pancarte avec écrit "MERCI". S'enchaîne une série de reprises tels que Trouble Maker ou Good Time qui font sauter la totalité des personnes en fosse. Des "Special Stage" sont également de mise pour cette date parisienne. C'est d'abord Chunji qui s'empare seul de la scène le temps d'interpréter la mielleuse ballade Count On Me de Bruno Mars. Ricky, Changjo et L.Joe apparaissent ensuite le visage masqué pour révéler leurs talents de danseurs. Dans un court mais intense rythme techno, les garçons enchaînent les pas avant de laisser leur place à C.A.P et Niel pour un duo R'n'B.

© † Parasite Scene † - Kimi

Le show se retrouve également entrecoupé à plusieurs reprises de vidéos le temps que les membres puissent changer de tenues et pour permettre aux fans de patienter mais aussi de souffler un peu dans cette atmosphère vite devenue irrespirable. Mais les Angels ne perdent pas le nord pour autant et à chaque réapparition du groupe, l'euphorie est toujours aussi immense.

Après avoir enchaîné ballades et titres pop-dance, le groupe se retire de la scène, signant cette fois la fin imminente de la soirée au bout d'1h30. Le groupe conclut alors avec Crazy sous un jet de cotillons et enfin All you need is love, les fans accompagnant les garçons au chant, avant d'adresser un dernier message de remerciement et de récupérer quelques cadeaux.

© † Parasite Scene † - Kimi

Ce n'était peut-être pas un show aussi spectaculaire que les grands concerts K-Pop mais malgré cela, les six membres de Teen Top ont su rester au top du début à la fin, rendant les fans "crazy". Bien que certaines aient subi des séquelles d'une fosse devenue dangereuse pour les plus sensibles, la plupart sont ressorties conquises en espérant pouvoir revoir très vite leur groupe préféré. Si les concerts de K-Pop se faisaient rare dans notre pays depuis le Super Show 4 en avril 2012, cette performance d'un groupe encore jeune dans un Trianon bondé pourra toujours inciter d'autres groupes du même niveau à se lancer dans une petite tournée pour des concerts plus intimistes que dans leur propre pays.


SET LIST

Supa Luv
Be My Girl
No More Perfume On You
Beautiful Girl
Baby You
First Kiss
The Back of My Hand Brushes Against Yours
Angel
Trouble Maker (Olly Murs ft. Flo Rida)
Good Time (Owl City & Carly Rae Jepsen)
Clap
Count On Me -Chunji solo-
Hip Hop Dance Stage -Ricky, Changjo & L.Joe-
Bedrock -C.A.P. & Niel-
To You
Girlfriend
Where's My Girl
Shake It
Crazy

ENCORE

All you need is love


Live report par Kimi et Sunako-Chan Tatji.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire