29 janvier 2013

BLACK LINE le 22 décembre 2012 à la Boule Noire (Paris)

© † Parasite Scene † - Kimi




Ce 22 décembre 2012, journée pluvieuse et froide d'hiver, alors que beaucoup sont dans les préparatifs des fêtes de Noël, d'autres se rassemblent aux portes de la Boule Noire pour un réveillon particulier d'annoncé. En effet, à l'occasion de sa première tournée Européenne, le jeune groupe BLACK LINE, formé d'ex-membres de Dio, invitait ses fans français à une X-mas Party le soir de son concert Parisien. Un show comme on en n'avait jamais vu et que d'autres artistes n'ont jamais offert auparavant ; c'est ce que le groupe a déclaré lors de sa conférence de presse qui se déroulait quelques heures avant.

A l'ouverture des portes, les fans, impatient(e)s, se précipitent dans la salle pour aller se positionner au plus près de la scène. Dès lors, le froid hivernal n'est plus qu'un mauvais souvenir et la température remonte très vite à l'approche du coup d'envoi pour les 150 personnes présentes.

Mais avant de pouvoir déguster le menu vampirique réservé au BLACKERS, le duo français Klink Clock s'empare d'abord de la scène afin de proposer son entrée pour une bonne mise en bouche. Cela marche plutôt bien. Aurélien à la guitare et Jennie à la batterie offrent une musique mélangeant garage, grunge, et rock. A eux deux, ils parviennent à s'imposer et à occuper un espace sonore et visuel assez important pour séduire le public en majorité, ce que Jennie apprécie beaucoup, déclarant entre deux titres : "Vous êtes un super public ! Le meilleur de la tournée !".

© † Parasite Scene † - Kimi

Ils possèdent peut-être le strict minimum niveaux instruments, mais cela fait aussi partie du concept : contrairement à ce que l'on peut voir chez la plupart des batteurs, Jennie se tient debout derrière sa batterie, composée seulement d'une caisse claire et d'un tom basse. Avec ces deux éléments, la jeune fille est capable de jouer avec beaucoup d'énergie et de marier ses battements poussés avec les riffs endiablés de la guitare de son partenaire. Des regards profonds et expressifs, un jeu et une présence convaincante, une complicité qui se ressent notamment lorsque les deux musiciens viennent chanter dans le même micro ; pendant environ trente minutes, les titres comme LOVE SONG, SIAMOIS et HEAD's ROOM défilent sous les encouragements et acclamations d'un public qui n'était pas spécialement venu pour eux.

Peu avant l'arrivée des maîtres de la soirée, l'ambiance change dans la fosse : l'impatience se fait plus grande, le public se chauffe à bloc, et certaines prétendantes à la "vampirisation" de Mikaru se mettent déjà en condition en retirant T-shirt ou débardeur pour finir en... soutif !

Les membres de BLACK LINE se présentent alors sur scène, prenant le temps de saluer le public avant de rejoindre leurs instruments respectifs. Pour ce soir, les membres ont choisi leur visuel sobre mais travaillé du single LEGNA excepté Mikaru qui a opté pour un style plus décontracté avec survet' et T-shirt à l'effigie de la X-mas Party.

© † Parasite Scene † - Kimi

Les fans sont au taquet et ne se laissent pas prier pour headbanguer et hurler une fois le premier titre démarré. Ceux qui s'attendaient à découvrir sur scène une réplique du groupe Dio sont surpris de voir que le style se différencie assez du premier groupe de Mikaru et Syu (qui était à l'époque connu sous le nom de Denka). Du point de vue scénique, on retrouve une prestation semblable. Musicalement, le son se veut plus rock, plus mélodieux et légèrement moins bourrin, pas particulièrement innovant mais facilement appréciable. Cependant l'énergie et la présence y sont et le public savoure, autant pendant les titres barbares, comme GLAD EYE ou Black Rainbow, que les quelques ballades du set.

© † Parasite Scene † - Kimi

BLACK LINE préfère miser sur les surprises et sa promesse du jamais vu est tenue. En effet, aucun artiste auparavant n'avait eu l'effarante idée de ramener sur scène un bateau gonflable pour aller naviguer sur la foule. Et pourtant, Mikaru lui ne s'est pas retenu à deux reprises de larguer les amarres et de se laisser emporter par la vague humaine. Incroyable, mais vrai !
C'est donc un show délirant et préparé un peu au feeling plutôt que orchestré pour ne laisser voir la perfection et uniquement la perfection qui se déroule dans une ambiance détraquée avec des pistes toujours plus énergiques. Le groupe se donne à fond et surtout s'éclate autant que son public. Le groupe s'offre en plus quelques moments de convivialité pour communiquer, de temps en temps en français, avec ses BLACKERS. Mikaru fait partager le large vocabulaire qu'il a acquis en lançant par exemple le sourire aux lèvres : "Montrez-moi vos nichons !". A croire que les demoiselles en soutif dans les premiers rangs ne lui suffisent pas. Quel est le filou qui lui a appris ces mots ?

L'autre promesse tenue n'est autre que la "vampirisation" par maître Mikaru. Parmi les nombreuses volontaires pour offrir leur cou, seules trois chanceuses (?) ont l'honneur de se faire mordre par le chanteur. C'est pendant l'interminable rappel que Mikaru, tout en laissant apercevoir son torse dessiné de tablettes, s'exécute avec grand plaisir. Le contact avec le public est fort et les autres membres en profitent également pour interagir avec ce dernier. Yudai et Jun n'hésitent pas à s'approcher le plus possible des premiers rangs ou à effectuer quelques slams.

© † Parasite Scene † - Kimi

Pour le rappel, le groupe tient à faire un petit clin d'oeil à Dio, en interprétant un de ses titres, God Forsaken, laissant apercevoir un semblant de nostalgie avant de terminer par DEEP INSIDE et par un dernier bain de foule et un au revoir rempli d'émotions, Yudai et Jun ne pouvant s'empêcher de verser quelques larmes.

Globalement, ce fut un concert déjanté avec des surprises qui ont su satisfaire le public bien que mis à la part les bonnets de Père Noël sortis pour l'occasion, le nom X-mas Party n'ait pas été finalement très approprié. BLACK LINE a surtout montré qu'un concert ne devait pas nécessairement être préparé au moindre détails et "sérieusement" pour s'apprécier et être réussi. Grâce à ses pitreries et son enthousiasme, le groupe a été en mesure de faire de cette soirée un moment inoubliable pour les fans qui, pour certains, en ont aussi versé des larmes. Les BLACKERS ont déjà hâte de pouvoir refaire la fête en sa compagnie !


SET LIST

BANANA
ALBA
GLAD EYE
This Is the Life
EVA
FOXY
STAR
Twight
Black Rainbow
Calling Me
SHOW TIME

ENCORE

God Forsaken
DEEP INSIDE

© † Parasite Scene † - Kimi

Live report par Kimi et Sunako-Chan Tatji.

1 commentaire:

  1. Magnifique Report , très bien raconté,cette soirée me manque personnellement , j'ai bien rie pendant que je lisais (autant qu'au concert d'ailleurs )
    Encore merci de nous faire rappeler de cette merveilleuse soirée

    RépondreSupprimer