3 décembre 2012

Vistlip

© Marvelous Entertainment Inc.

 Vistlip 
Indies • actif (2007 - aujourd'hui)


COMPOSITION __________________________________________________________________________________________



PROFIL __________________________________________________________________________________________

Au style surprenant et contrasté, Vistlip est encore aujourd’hui considéré comme un jeune groupe. Rapidement monté en popularité, le groupe bénéficie d’une véritable fanbase, et ceci depuis sa première scène. L’univers de Vistlip est expressément composé d’une sonorité pop/rock, hip-hop aux paroles réalistes ; toujours dans la puissance et la douceur. La voix de Tomo y est pour beaucoup puisque ce son à la fois lourd et léger, doux et puissant, permet d'offrir quelque chose de relativement différent. Le mélange des genres (le hip-hop étant récurrent) est tout ce qui fait l'univers de ce groupe de visual kei ; quant au visuel, il sait toujours rester très sobre et élégant. 


BIOGRAPHIE __________________________________________________________________________________________

Le groupe Vistlip se forme le 07.07.07 soit le 07 Juillet 2007 (chiffre propice à la chance ? Pas vraiment) à l’initiative des guitaristes Yuh et Umi. Tous deux originaires de Tokyo n’hésitent pas à ratisser tout le Japon pour trouver leurs acolytes puisque Tomo, aujourd’hui au chant, vient de Fukuoka (Kyushu), Rui à la basse vient de Hyogo et Tohya, le batteur est natif de Kanagawa.

Bien que le groupe très enthousiaste se fasse rapidement connaître sur les scènes de la capitale, ce n’est que l’année suivante qu’il propose une version CD de ses compositions. C’est ainsi que le 23 avril 2008, Vistlip propose sa première sortie via un maxi- single Revolver et un PV Edy. Ils enchaînent rapidement avec les singles Sora, al[o]ne et drop note, tous trois sortis à un mois d’intervalle. Entre temps, le groupe effectue la première partie de CELLT lors de sa tournée japonaise Kaettekita Ultra C.

Début 2009, Vistlip est forcé de se faire discret dû à l’état de santé de son batteur Tohya, période où celui-ci remet sérieusement en question sa carrière musicale. Le groupe rebondie cependant rapidement puisqu’en juillet 2009, il refait une apparition non par sur la scène japonaise mais plutôt française. En effet, Vistlip déclenche l’hystérie à la Japan Expo de Paris en juillet (une grande première en Europe). Un bon moyen de mesurer sa popularité. Le groupe y fait la promotion de son album Patriot, sorti 4 mois plus tôt.

La popularité de Vistlip montant en puissance, il se fait véritablement connaître avec son single -OZONE- dont la présence dans les bacs est à noter en août 2009. Grande année pour ce "petit" groupe de visual kei puisqu'en octobre, il fait le choix de se produire à Helsinki (Finlande) pour la convention Tsuki-con aux côtés d' Aicle. et Dio qui l'accompagnent.
Enfin Vistlip clôture cette année avec la sortie du second album Theater dont la qualité est appréciée par les fans du genre. Les sorties régulières du groupe ont suscité l’intérêt et il est rapidement passé dans la case "à surveiller" pour les fans du monde entier.
Le succès devient tellement grandissant que Vistlip annonce l'ouverture de son fan club officiel japonais V.I.P List, le 7 juillet 2010 soit jour pour jour, 3 ans après ses débuts. Cette date est également marquée par la sortie du sixième single Hameln.

Malheureusement, ce succès s’écroule soudainement lorsque sur une route de nuit, le van du groupe perd le contrôle pour aller s'encastrer contre le mur du tunnel de Negae à Nagano. Le manager, Sakakibara Asako (31 ans) éjecté du véhicule, n’y survit pas. Les membres "seulement" blessés mais profondément choqués, décident de mettre un terme à leurs activités pour une pause indéterminée.

Alors que Vistlip avait prévu son retour pour le 26 septembre 2010, le groupe ne revient sur le devant de la scène qu’en février 2011 et demande aux fans de les soutenir plus que jamais. Le 1er juin 2011, Vistlip revient définitivement avec un single intitulé Sindra dont la sortie est très remarquée malgré l'absence de longue date. Afin de remercier les fans, le groupe offre un album, Order Mate, pour la fin de l’année.

Depuis, Vistlip continue son petit bout de chemin avec notamment deux sorties singles, Recipe et B, respectivement en avril et juillet 2012 dont les critiques n’ont malheureusement pas été aussi élogieuses que pour les sorties précédentes. Tout en gardant ce son pop-rock qui le caractérise, Vistlip essaie aujourd’hui de reconstruire ce qu’il a si bien construit deux ans auparavant.


DISCOGRAPHIE __________________________________________________________________________________________

Singles

______□ 03/09/2008 : Sara
______□ 08/10/2008 : al[o]ne
______□ 05/11/2008 : drop note
______□ 05/08/2009 : -OZONE-
______□ 12/05/2010 : STRAWBERRY BUTTERFLY
______□ 07/07/2010 : Hameln
______□ 01/06/2011 : SINDRA
______□ 11/04/2012 : Recipe
______□ 04/07/2012 : B
______□ 31/10/2012 : Shinkaigyo no yume wa shosen / Artist - 深海魚の夢は所詮、/アーティスト

Maxi-singles

______□ 23/04/2008 : Revolver
______□ 04/03/2009 : Patriot

Albums

______□ 09/12/2009 : Theater
______□ 14/12/2011 : Order Made


DVDs

______□ 23/12/2009 : BUG
______□ 23/06/2010 : GATHER TO the THEATER
______□ 19/10/2011 : revelation space


LIENS __________________________________________________________________________________________

______Official Website
______Official FaceBook Page


AVIS __________________________________________________________________________________________

Vistlip est un groupe que j’affectionne tout particulièrement. Découvert en 2008 avec seulement 3 singles à leur actif, j’ai de suite accroché à la voix si particulière de Tomo avec une affection pour la chanson Edy (de Revolver) que je me passais en boucle à l’époque. D’un avis très personnel, je trouve simplement deux choses regrettables : l’engouement qu’ils ont suscité lors de la JAPAN EXPO (et je n’y étais pas... snif) et ce qui s’en ai suivi je trouve qu’ils en ont perdu de leur charme. Puis le destin tragique qu’ils ont subi alors que tout leur souriait. La vie est vraiment très injuste. Le plus regrettable est le nombre de « fans » ou plutôt  « d’auditeurs » qu’ils ont perdu suite à leur pause et à l’essoufflement de la popularité éphémère acquise à Paris. Je pense qu’il est probablement très difficile de reconstruire quelque chose d’aussi bien bâti auparavant et je les trouve vraiment courageux d’être resté unis avec tous les souvenirs que ça doit rattacher afin de revenir plus fort pour vivre de leur passion. Vistlip ne fait pas parti de mon Top3 mais ça ne m’empêche pas de continuer à les suivre de près encore aujourd’hui. Je crois sincèrement en leur potentiel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire