18 septembre 2012

Japan Expo 13ème Impact le 8 juillet 2012 au Parc d'Expositions (Villepinte)

© † Parasite Scene † - Kimi


Toutes les bonnes choses ont une fin. Japan Expo n'échappe pas à la règle et entame en ce dimanche 8 juillet sa dernière journée du festival. Hemenway & Naoki URASAWA, ViRGO a.k.a. HAMMER et à nouveau DaizyStripper pour cette fin de week-end !


Hemenway & Naoki URASAWA

Hemenway, que beaucoup découvraient pour la première fois la veille, a fait des ravages lors de son premier showcase et est prêt à remettre ça aujourd'hui. D'abord en solo, puis ensuite accompagné de Naoki URASAWA, un grand homme du manga, connu pour le très célèbre 20th Century Boys. Invité d'honneur cette année, le dessinateur a décidé de monter sur scène aux côtés de la jeune formation pop-rock. Avec ces deux parties, il s'agira du showcase le plus long du festival.

© † Parasite Scene † - Kimi

Ce long showcase est donc spécial. Il se distingue par deux performances différentes au niveau de l'ambiance mais similaires au niveau du style musical. Hemenway relivre une performance aussi prenante que la première. Le jeu est toujours aussi technique et maîtrisé. Les membres sont également autant en forme que la veille. Charm impressionne à nouveau par sa présence et ses solos de guitares intenses tandis que Isaac a toujours une voix aussi saisissante. On remarque en plus qu'Ogaching, plutôt discret la veille, semble plus présent et prenne plus de plaisir à jouer avec le sourire. Le public, désormais conquis par ce quatuor talentueux, se défoule au son de Listen, Escape et By my side, devenus les chansons phares de la formation.

© † Parasite Scene † - Kimi

Une petite pause s'impose ensuite le temps pour Hemenway de présenter son nouveau membre pour quelques chansons : Naoki URASAWA. Armé de sa guitare acoustique, le mangaka transformé en musicien rejoint la jeune formation sous les applaudissements du public. Ensemble, ils reprennent le titre culte 20th Century Boy du groupe britannique T-REX, en référence à l'oeuvre du dessinateur portant, à une lettre près, le même nom. Bob Lennon, titre qui renvoit lui aussi à 20th Century Boys, chanté à l'origine par Naoki lui-même, est également à l'honneur pour le plus grand plaisir des fans. L'ambiance est plus conviviable, faisant légèrement baisser la tension par rapport au début du show. Naoki joue malgré tout avec enthousiasme, révélant ses petits talents de guitaristes.

Un showcase fort admirable pour une collaboration plaisante et convaincante. On regrette d'ailleurs que cette dernière n'ai pas duré un peu plus longtemps. Quoi qu'il en soit, Hemenway a su se forger un public en France et l'acceuil pour le groupe en compagnie du mangaka fut des plus chaleureuses.


SET LIST

Hemenway

Listen
Dust
Fuuyuuchā kōsatsu
-MC-
Dear Junior
Shifting
-MC-
Escape
Ano sa
Lost Friend
By my side

Hemenway & Naoki URASAWA

20th Century boy
-MC-
Han seiki no otoko
-MC-
Bob Lennon


ViRGO a.k.a. HAMMER

La dernière surprise agréable de cette Japan Expo est arrivée ce dimanche. Il s'agit de ViRGO a.k.a. HAMMER. Un style totalement différent de tout ce que l'on a entendu durant cette Japan Expo. Il est même plutôt rare de voir débarquer à cette occasion des artistes de ce genre. Et c'est bien dommage ! Car en plus de nous changer d'air musical, ViRGO nous livre à peine entré en scène une performance surprenante. Un jeu de scène épatant, un show théâtral, une musique mélangeant sonorités orientales et hip-hop...

© † Parasite Scene † - Kimi

Avec pour seuls attirails une scène dénuée de décor, un look très oriental et bohémien, un katana et un masque, l'homme transporte le public dans un univers qui lui est propre. Et il suffit d'une ombrelle et de quelques pétales de fleurs de cerisiers pour apporter un semblant de magie au spectacle et accentuer la surprise. L'artiste ne se contente pas de chanter et danser. Ses titres, comme NEW DOG CITY et Python prennent totalement vie tandis qu'il sautille en longueur, en largeur et en travers de la scène.

© † Parasite Scene † - Kimi

Même lorsque ViRGO salue et adresse quelques mots à la foule, le côté théâtral est mis en avant. Sa gourde à la main, le chanteur nous délivre une sorte de récit, en dialogue avec un inconnu mystère lorsqu'une voix se faire entendre en fond. Mais la barrière de la langue reste un bémol, le japonais ne nous permettant pas (pour la plupart) de comprendre le contexte de ses dires. ViRGO apporte aussi un peu de douceur et de sagesse grâce à la présence d'une jeune artiste, elle aussi vêtue dans un style très oriental, avec qui il chante en duo une ballade reposante avant de lui laisser la scène le temps d'une chanson.

Un show donc très appréciable, révélant tous les talents de ce grand homme, encore très peu connu en France malheureusement. On espère que ce passage à Japan Expo lui aura permis de conquérir un nouveau public et lui sera bénéfique pour la suite de sa carrière. C'est en tout cas avec grand plaisir que nous accepterons de revoir ViRGO prochainement sur scène.


DaizyStripper

DaizyStripper a ouvert la série de showcase à Japan Expo, et c'est aussi lui qui est en charge de la clôturer. Avant d'effectuer leur entrée "officielle" en scène, les membres en ont profité pour aider le staff à installer et régler les instruments, ce qui a provoqué les premiers hurlements dans le public, encore une fois, impatients de voir le groupe sur scène. C'est ainsi le deuxième showcase du groupe et les fans semblent aussi nombreux que lors de la journée du jeudi.

© † Parasite Scene † - Kimi

Avec les titres comme KISS YOU ou Setsubou no Freesia, le groupe fait à nouveau sauter la J.E. Live House. Yuugiri est encore plus présent, allant jusqu'à chanter à genoux au bord de la scène, le regard rivé sur les premiers rangs. Il en est de même pour les autres membres, jouant avec hargne sur leurs chansons les plus énergiques, devant des fans toujours aussi receptifs.

© † Parasite Scene † - Kimi

Outre ces points-là, au risque de tirer les mêmes conclusions, la performance est en globalité aussi bonne et semblable à la première. Mêmes tenues et même attitude sans oublier un semblant de fan-service pour éveiller l'euphorie des demoiselles. On souligne cependant une petite différence au niveau de la set list. DaizyStripper a choisi de varier et a fait découvrir ce dimanche les titres Zero Crysis, Dandelion ou encore TRUTH. Puis c'est finalement avec SMILE WORLD que DaizyStripper termine son showcase avant de saluer et remercier une dernière fois le public satisfait.


SET LIST

KISS YOU
Setsubou no Freesia
-MC-
Zero Crysis
Dandelion
Harumeku Bokura
-MC-
sousei no aquarion
TRUTH
SMILE WORLD



C'est ainsi que la 13ème édition de Japan Expo s'est clôturée ce dimanche 8 juillet 2012 du côté de la J.E. Live House. La J-music a une fois de plus rythmé ces 4 jours intenses de festival. Chacun a pu y trouver son compte face a la diversité des artistes. Tous les styles (ou presque) sont passés sur la scène du J.E. Live House, marquant plus ou moins les esprits. Coup de coeur, surprises et sympathiques révélations, si l'on est pas trop exigeant, on garde à coup sûr un bilan très positif de cette édition 2012. On espère avoir un programme tout aussi varié l'année prochaine, pouvant nous permettre de faire de nouvelles découvertes agréables comme celles-ci.


Live report rédigé avec le support de Sunako-Chan Tatji.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire