20 septembre 2012

INORAN le 16 septembre 2012 à Paris Manga (Paris)

© † Parasite Scene † - Kimi




INORAN en tournée européenne pour son Seven samurais. Les fans de l'artiste lui-même et de LUNA SEA, dont il est le guitariste, pouvaient se réjouir. Une date en Autriche, deux dates en Allemagne, et malgré la logique, non ce n'était pas trois dates en France qui nous attendaient, mais plutôt un passage à la 14ème édition de Paris Manga. Pauvres français que nous sommes devront donc nous contenter d'un showcase d'environ une heure.

Car on le sait, au bout de plusieurs éditions, un concert à Paris Manga c'est : une scène restreinte et basse, pas de salle isolée (quelle joie d'écouter INORAN chanter avec en fond des musiques de DDR ou de Just Dance 4), un son mal réglé, beaucoup de soucis techniques... Mais, Dieu merci, INORAN est là pour faire passer cette mauvaise pilule et il arrivera plutôt bien à masquer les bruits gênants aux alentours !

© † Parasite Scene † - Kimi

Dès son entrée en scène, le public est comme séduit par le charisme impressionnant qu'il dégage. INORAN a opté pour un look décontracté ; T-shirt et jean troué, ce qui ne le rend pas moins classe, au contraire ! INORAN livre un show purement rock, avec une énergie débordante et une présence sensationnelle. Au son de smoke, Selfless ou encore Hide and Seek, l'artiste fait vibrer les cordes de sa guitare avec hargne tout en chantant avec mordant. Ses musiciens sont là pour apporter encore plus de turbulence au spectacle et c'est avec complicité qu'INORAN se joint à eux pour des petits solos renversants. Il leur laisse d'ailleurs la scène pendant quelques minutes le temps pour eux d'offrir un solo mettant en avant leurs talents.

© † Parasite Scene † - Kimi

Mais voilà, il ne faut pas oublier que nous sommes à Paris Manga et un concert comme celui-là ne serait pas un concert Made in Paris Manga s'il n'y avait pas eu... des problèmes techniques ! Et ceux-ci se sont avérés plutôt nombreux, le staff intervenant régulièrement sur les instruments. Fort heureusement, ils n'ont pas pour autant gâchés la qualité du spectacle. Au fil des minutes qui passent, le musicien impressionne, se déchaîne en sautant et headbangant. Il s'avère être une véritable pile électrique dont l'énergie ne faiblit pas. On aurait même peur que ses pieds s’emmêlent dans les nombreux câbles électriques étalés sur scène (merci au membre du staff qui a pensé à lui éviter la chute).

De son côté, le public adore ! Entre les hurlements, les applaudissements, les sauts et les headbang, l'auditoire entre dans une ambiance de folie. Celle-ci est d'autant plus conviviale lorsqu'INORAN adresse quelques mots aux fans et les incite à taper dans leurs mains en rythme.

© † Parasite Scene † - Kimi

A l'approche de la fin, INORAN annonce, à la frustration des fans, la dernière chanson. Mais pas n'importe laquelle. Le musicien commence par demander en anglais : "Connaissez-vous LUNA SEA ? La dernière chanson sera une chanson de LUNA SEA !" Pour terminer en beauté, l'artiste décide donc de reprendre Tonight, chanson du dit groupe auquel il appartient. Et même si INORAN oublie quelques paroles de cette chanson, qui seront pardonnées par un petit sourire gêné, l'interprétation est extra et clôture magnifiquement le show ! C'est sous un tonnerre d'applaudissements qu'INORAN et ses musiciens s'alignent ensemble pour saluer et remercier le public pour son enthousiasme.

© † Parasite Scene † - Kimi

Très bon live en conclusion, qui aura su conquérir et transporter le public. C'est sans complexe et avec le sourire que INORAN a interprété ses meilleurs titres, ne cherchant guère à se soucier des inconvénients des lieux. Hélas, la même réflexion ressort : dommage que l'endroit désigné pour ce concert était Paris Manga. Sans nul doute qu'il aurait été encore plus stupéfiant dans une vraie salle, surtout pour un artiste comme INORAN. Espérons tout de même que ce petit passage à Paris puisse convaincre l'artiste de revenir très vite, avec ou sans LUNA SEA.


SET LIST

smoke
SuperTramp
No Name
Selfless
no options
Rightaway
Hide and Seek
Shike
grace and glory
Get Laid
Tonight (LUNA SEA Cover)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire