27 septembre 2012

CNBLUE le 22 septembre 2012 à l'IndigO2 (Londres, ANGLETERRE)

© CNBLUESTORM - Kimi




FNC Entertainment a fait longtemps languir les fans européens mais a su finalement tenir parole. Ce 22 septembre, l'agence envoyait l'un de ses protégés en Europe pour un premier concert. Le groupe : CNBLUE. La destination : Londres, capitale du pays pilier de la musique rock. Un choix judicieux quand on connaît le style de prédilection de la formation en vedette. Si beaucoup ont tendance à classer facilement CNBLUE dans la catégorie K-Pop, il ne s'arrête pas là. Le rock est aussi une de ses spécialités. Une facette qui se ressent beaucoup plus dans les titres japonais tels que Get Away, ou bien la récente Come on, mais aussi dans les premières compositions du groupe datées de sa période en tant qu'indépendant, comme Now or Never.

Si les américains ont eu l'honneur de voir CNBLUE et FTISLAND réunis sur une même scène en mars dernier à Los Angeles (un évènement normalement prévu sur le vieux continent prochainement), les fans de CNBLUE, les Boices, ont montré leur joie quant à ce premier concert en Europe. C'est prouvé quand on voit les nombreuses nationalités rassemblées aux portes de l'IndigO2. Beaucoup d'anglais, mais également de français, japonais, espagnols, ou encore italiens ont choisi de faire le déplacement.

© CNBLUESTORM - Kimi

A l'ouverture des portes, prévues à 18 heures, les fans se précipitent dans la salle pour rejoindre la fosse et les gradins. Premières impressions en entrant : l'IndigO2 est un endroit plutôt bien conçu. Dans le parc géant et prestigieux de l'O2, l'IndigO2 représente une arène circulaire pouvant accueillir 3 000 personnes et qu'on soit en fosse ou au-dessus en gradins, la vue est agréable. Pour les Blue Boys qui ont débuté il y a à peine trois ans, c'est un honneur de pouvoir se produire dans un tel endroit. D'autant plus que cet évènement a attiré toute l'Europe, permettant au groupe de faire un sold out.

La scène, avec pour principal décor une banderole géante portant le logo du groupe, n'est peut-être pas aussi grande que celles sur lesquelles CNBLUE a pu monter en Corée du sud ou au Japon, mais laisse suffisamment d'espace aux quatre garçons pour pouvoir jouer. Les instruments sont déjà en place, bassiste et guitaristes ayant emporté chacun au moins deux des leurs. En revanche, Minhyuk ne jouera pas avec sa propre batterie. Désormais en place, les fans, munis de pancartes, de drapeaux et de lightsticks, appellent le groupe pendant que défilent des musiques de fond pour les faire patienter pendant quelques minutes supplémentaires, dans une ambiance rock bien entendu, avec les morceaux cultes de The Killers, Green Day ou Sum 41.

Aux alentours de 19 heures, la salle s'assombrie enfin et une musique d'intro démarre. Étonnamment, ce ne sera pas celle extraite de l'album Thank U ou plus récemment de CODE NAME BLUE, qui auraient permis autant l'une que l'autre un démarrage fracassant. A la place, ce sera une musique plus électronique, rythmée par des beats imposants et des sons synthétiques, qui s'avère tout aussi accrocheuse : la musique d'intro jouée lors de la tournée BLUESTORM. Une voix autotuné laisse entendre un bouleversant "C.N. to the Blue", rappelant qui est sur le point de monter sur scène dans quelques instants. Yonghwa, Jonghyun, Minhyuk et Jungshin entrent ensemble, courant presque pour rejoindre leur position. CNBLUE salue une première fois son public et démarre le show avec Intuition, l'un de ses titres phares.

© CNBLUESTORM - Kimi

En ce début de soirée, CNBLUE appelle à la joie et à la bonne humeur. L'ambiance est festive avec Have a good night pour lancer pleinement la partie. Par l'intermédiaire de ses paroles insouciantes, CNBLUE invite son public à bouger et à danser, ce que ce dernier ne manque pas de faire. Dans la continuité de cette piste, le quatuor décide d'intensifier le show en demandant aux fans de se lever avec Wake up. D'entrée la performance est impeccable. Le son est correct et bien réglé, laissant entendre chacun des instruments, le tout sous des jeux de lumières dynamiques tournés vers les tons rouges, jaunes ou bleus et renforcés par des flash éblouissants. Qui plus est, les jeunes musiciens prennent un réel plaisir à se tenir sur cette scène de l'IndigO2. CNBLUE est un groupe qui ne se contente pas que de jouer. Les garçons sont passionnés et voient ce concert comme un amusement. L'osmose et la complicité entre eux se ressent instantanément. Les jeunes hommes sont soudés et n'hésitent pas à se rapprocher pour jouer ensemble, ou encore pour délirer ensemble.

© CNBLUESTORM - Kimi

Les fans participent entièrement à la fête. Connaissant les paroles (même en coréen) sur le bout des doigts, elles (et ils ?) accompagnent les garçons durant la plupart de ses chansons, ce qui semble les surprendre. LOVE GIRL bénéficie en plus de fanchants. Le contact avec le public est rapide et finalement, CNBLUE et ses Boices ne feront plus qu'un tout au long de la soirée. En bon leader, Yonghwa sait comment chauffer de plus belle la foule à chaque piste. Le groupe en profite également pour communiquer en anglais, en particulier Yonghwa et Jungshin, bien que cela soit parfois un peu difficile pour eux. Ils révèlent qu'ils sont heureux de pouvoir jouer à Londres ce soir et leur désir de vouloir conquérir le monde.

C'est la première fois que CNBLUE se présente sur une scène Londonienne et le groupe fait donc souvent honneur à la ville maîtresse du rock. On le remarque dans un premier temps par le T-shirt Rolling Stones porté par Yonghwa mais aussi lorsque Jungshin mentionne le nom de Harry Potter (serait-il un fan ?). Mais en plus d'exprimer leur joie et leur amour pour la capitale britannique, les garçons citent les noms de grands groupes tels que U2 et décident de jouer les premières notes du titre Supersonic du groupe Oasis. Mais malheureusement pour les adeptes, nous n'aurons pas droit à une reprise intégrale, Yonghwa interrompant, un peu gêné, le morceau par "I don't know" après avoir tenté de marmonner les paroles. Ah, quelle fausse joie ! Mais le leader est vite pardonné lorsqu'il reprend son sérieux et annonce la chanson suivante par un "Let's Rock'n'Roll !".

© CNBLUESTORM - Kimi

Si la musique de CNBLUE peut se résumer à un conflit pop/rock, les styles variant d'une piste à l'autre, en live il en est autrement. Là, le show est extrêmement rock ! Les morceaux sont plus intenses et plus lourds, les riffs plus imposants, surtout lorsque l'on entend Just Please, One time ou même Tattoo, introduite pour l'occasion par un solo de batterie de la part de Minhyuk. Le groupe dévoile ses talents en étant totalement déchaîné. Yonghwa chante avec puissance tandis qu'il enchaîne ses solos de guitare avec une attitude de rockeur en ajoutant une pointe de sensualité lorsqu'il effectue des petits déhanchés. Le chanteur use d'un charme inépuisable, notamment lorsqu'il interprète Tattoo. Il laisse dégager une aura particulièrement envahissante lorsqu'il chante avec plaisir. Jonghyun est plus discret que ce dernier mais se la joue aussi bien play-boy lorsqu'il lance des regards profonds et des sourires ravageurs aux premiers rangs. Il se fait aussi très vite remarquer grâce à ses solos sensationnels et fascinants. Jungshin est moins expressif que ses camarades mais se positionne régulièrement au bord de la scène. Tandis que les cordes de sa basse vibrent avec grâce, le maknae assure un rap très convaincant, surtout pendant Love Revolution. Minhyuk frappe énergiquement sur sa batterie mais reste cependant assez discret et réservé.

© CNBLUESTORM - Kimi

Dans l'attente de satisfaire les fans de la première heure et les nouveaux adeptes, CNBLUE propose ses meilleurs titres. Kimio, Hey you, Let's go crazy, les Boices en rêvaient, CNBLUE les a joué. Oubliée la barrière de la langue. CNBLUE opte pour le langage universel et offre une grande partie des chansons chantés en anglais quand ce ne sont pas ceux en coréens. Cependant, l'absence de Come on est regrettable. Etant l'une des pistes les plus rock de la formation, avec un son lourd et prenant, ce dernier aurait reçu un accueil mémorable. Hélas, les titres japonais n'avaient pas leur place ici ce soir. La set list alterne entre morceaux énergiques et somptueuses ballades pour lesquelles Jonghyun s'arme de sa guitare acoustique et chante la majeure partie des couplets. Le guitariste principal prend entièrement le micro le temps de Eclipse, laissant entendre sa voix particulièrement émouvante. Mais l'émotion, chez Yonghwa on connaît aussi. Le chanteur prouve bien son statut d'Emotional lorsqu'il interprète avec passion Y, why.

© CNBLUESTORM - Kimi

Après le détonnant combo Now or Never et Where you are, CNBLUE annonce malheureusement la dernière chanson. "This song is for you, London in my head." C'est ainsi que démarre la version coréenne de In my head. En choeur, les membres scandent "In my head" pendant le refrain, incitant le public à suivre à nouveau le mouvement. Comme la plupart des titres de CNBLUE, In my head prend une autre ampleur et est encore plus addictive en live. Le public saute et chante une dernière fois avant de laisser le groupe quitter la scène sous une vague d'applaudissements et d'hurlements.

© CNBLUESTORM - Kimi

Immédiatement, les fans s’époumonent pour rappeler les membres. Au bout de plus d'une heure trente de concert, la sécurité s'est finalement sentie dans l'obligation d'intervenir auprès de la fosse devenue étouffante et qui avait fini par dégénérer, ayant entraîné plusieurs malaises. Le personnel demande alors de reculer afin d'éviter encore plus de débordements. A son retour sur scène, le groupe insiste davantage pour que la foule s'exécute, Yonghwa ajoutant que "Cela est dangereux !". C'est beau (et plutôt rare) de voir un artiste inquiet se préoccuper de la sécurité de ses fans.

CNBLUE a offert son lot de surprises et est déterminé à mettre une dernière fois le paquet pour le rappel. Yonghwa commence par chanter acappella le premier couplet de I'm a Loner avec le public avant que le son des instruments ne lance le morceau. Le groupe continue d'interagir avec les fans, Yonghwa leur demandant de répéter après lui "LOVE LOVE LOVE" puis "Clap clap clap" pour introduire le titre LOVE. Mais le chanteur a beau rapper avec classe, lorsqu'il essaye de faire la beat box, c'est un peu un "epic fail" comme on dit qui fait rire la foule ! Après avoir célébré l'anniversaire de Jungshin, le groupe offre enfin la meilleure et la plus magique des fins. Cette fin, elle s'appelle Thank you ; un dernier message pour remercier les Boices européenn(e)s pour leur enthousiasme. CNBLUE, c'est nous qui vous remercions surtout ! Pour exprimer une dernière fois leur gratitude, les fans envoient de nombreux cadeaux et drapeaux sur scène que Yonghwa s'empresse de ramasser. Les garçons remercient une dernière fois le public, lui faisant la promesse de revenir très bientôt.

© CNBLUESTORM - Kimi

Ce fut un concert que les Boices n'oublieront pas de si tôt. Nos jeunes coréens peuvent facilement se joindre aux groupes de rock britanniques et espérer une carrière prometteuse au pays. Oubliez le côté K-pop ! A Londres, CNBLUE s'y est senti comme dans sa propre maison, la maison du rock. Le groupe a su dès les premières notes mettre l'ambiance. Une ambiance de folie qui aura régné tout au long de la soirée. CNBLUE n'est pas venu à Londres juste pour jouer devant ses fans européens, mais pour partager sa passion pour la musique et vivre un moment inoubliable. Nous espérons voir revenir le groupe très prochainement à Londres ou ailleurs en Europe... En solo ou en compagnie de FTISLAND pourquoi pas, comme FNC Entertainment nous l'avait annoncé.


SET LIST

Intro
직감 (Intuition)
Have a good night
Wake up
-MC-
LOVE GIRL
Love Revolution (Eng)
그래요 (Kimio)
-MC-
Y, why (Kor)
사랑은 비를 타고 (Eclipse)
아직 사랑한다 (Still in Love)
-MC-
Just please
One time
Tattoo
-MC-
Hey you
Let's go crazy
Now or never (Eng)
Where you are (Eng)
In my head (Kor)

ENCORE

외톨이야 (I'm a Loner)
LOVE
-MC-
넌 내게 반했어 (You've fallen for me, Heartstrings OST)
-MC-
고마워요 (Thank you)

© CNBLUESTORM - Kimi

• Les photos ne sont pas taguées au nom de † Parasite Scene † puisque nous avons couvert l'évènement pour notre partenaire CNBLUESTORM.
These photos were taken on official assignment and first published on CNBLUESTORM.
• Une version anglaise de cet article est également disponible sur CNBLUESTORM.
An English version of this article is also available on CNBLUESTORM.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire