30 octobre 2010

VAMPS le 16 octobre 2010 à l'Espace Grande Arche (La Défense)

© VAMPROSE - Takayuki Okada




SEX, BLOOD, ROCK'N'ROLL ! Ces mots résument bien le concert hautement vampirique offert par Hyde (L'Arc~en~Ciel) et K.A.Z (Oblivion Dust) à l'Espace Grande Arche de la Défense le 16 octobre 2010. Une date très attendue est à laquelle se sont joint beaucoup de français et d'étrangers, Paris et Barcelone étant les seules villes à représenter l'Europe lors de ce World Tour. L'euphorie et l'impatience se font déjà ressentir à l'ouverture des portes ; les fans, ou plutôt les groupies – il faut avouer qu'elles étaient bien nombreuses ce jour-là, se bousculent sans aucune gêne, visiblement trop pressées de se retrouver au premier rang pour toucher son idole. C'est donc dans le plus grand irrespect qu'entre la foule venue accueillir VAMPS pour aller se positionner dans la fosse ou dans les gradins. Mais avant tout, petit passage par le stand de goodies. Les 100 T-shirt disponibles seront tous vendus avant que le concert ne commence. Les retardataires devront se contenter de bracelets, de sacs, de CDs et de posters.

Derniers réglages, dernières recommandations, il ne manque plus que VAMPS et ses membres de session et la fête pourra commencer ! Après le passage de quelques musiques au son rock histoire de patienter encore quelques minutes, les lumières s'éteignent et le calme se brise. Voilà qu'entrent d'abord les membres de session, Ju-ken, Arimatsu et Jin, suivis de K.A.Z et enfin Hyde. L'ouverture du bal démoniaque s'effectue avec DEVIL SIDE qui provoque les premiers mouvements de foule. VAMPS débute par des morceaux principalement issus du dernier album, BEAST : GET UP, MEMORIES, EUPHORIA... La tension est à son comble mais rien de bien marquant pour le moment mis à part l'énergie débordante des deux musiciens, surtout Hyde qui semble être le seul maître de la soirée, K.A.Z un peu plus en retrait derrière sa position de guitariste. Le duo fait simplement son show, enchaîne les morceaux. Cependant, celui-ci incite régulièrement la fosse à bouger et à s'exprimer. Car il faut l'avouer, c'est le public qui semble manquer de vitamines. Quelques bras levés seulement, les mouvements de foule se font rares. Dans les premiers rangs, on préfère encore pousser pour se retrouver plus proche de la scène plutôt que de garder un espace vital pour sauter. A l'arrière, on se contente d'admirer tranquillement le spectacle sans aucune expression.

Il faut attendre les premiers mots d'Hyde pour que la fosse se réveille. Le charismatique chanteur et guitariste tente de parler en français ("Bonsoir Paris !", "Vous êtes prêts ?") avant de passer à la chanson suivante. C'est là que le concert semble prendre une autre ampleur. Est-ce le fait de jouer à ce moment-là des titres entreprenants qui passent extrêmement bien en live comparé aux précédents qui ne dégageaient rien de transcendant ? Cela restera certainement un mystère... Les morceaux se rallongent, les solos se répètent et VAMPS retrouve enfin un vrai public, fou et dynamique qui se laisse emporter par le son. HUNTING notamment demeure sans fin ! Les jeux de lumières n'y sont pas non plus pour rien. Des couleurs flash et chaudes viennent se marier à l'atmosphère du live.

A chaque début de chanson, Hyde appelle son public à crier. "J'entends pas !", "Criez !". Celui-ci répond bien entendu à ses appels, désormais plus chaud ! La fosse participe davantage durant les solos qui introduisent les chansons. Hyde n'hésite pas en plus à faire du fan service en se déhanchant et en faisant des jeux de langues de plus en plus fréquents au fil de la soirée. Ce qui n'est pas le cas de K.A.Z en revanche mais ce dernier ne reste pas pour autant dans son coin désormais et vient régulièrement se placer au centre de la scène pour se déchaîner avec sa guitare. Quant aux membres de session, ils ne sont pas effacés et participent au live. Ju-ken, notamment, appelle souvent le public à crier, jette des médiators et récupère même un drapeau fabriqué par des fans qu'il brandit fièrement, bien que celui-ci ne lui soit pas spécialement destiné.

Cette folle ambiance ainsi apparue, celle-ci se calme le temps de PIANO DUET et MY FIRST LAST qui sont les seules pistes reposantes jouées. Hyde continue de communiquer entre deux chansons, réveillant l'euphorie de plusieurs demoiselles... "J'ai faim. J'ai faim de France !", "Qui vais-je manger ce soir ?!". Des phrases un peu dénuées de sens, mais qui font toujours plaisir à entendre. Vient alors une longue intro dans un registre proche du disco avec des clignotements de lumières rythmés ; il est temps de jouer TROUBLE. La fosse, toujours présente dorénavant, saute, danse et chante. Et ce n'est pas avec SEX, BLOOD, ROCK'N'ROLL que cela va s'arrêter ! Là, le public se déchaîne ! L'atmosphère est plus qu'endiablée. Malheureusement ce puissant titre qui dure laisse penser que la fin est proche.

Oui, c'est maintenant l'heure pour VAMPS de se retirer le temps d'un petit remontant qui semble durer une éternité pour les fans qui en redemandent encore ! Certains réclament la terrible REVOLUTION. Quelques "BANG ON STOMP EVERYBODY" se glissent entre quelques cris de revendication. C'est ainsi que Hyde, K.A.Z et les membres de session reviennent sur le devant de la scène pour interpréter un des titres, voire LE titre phare du duo : LOVE ADDICT, et ce, après avoir récupéré et brandit une banderole dans les premiers rangs. Hyde effectue à nouveau du fan service, allant jusqu'à retirer sa veste. Le rappel est d'autant plus détonnant avec l'attendue REVOLUTION où les fans frappent dans leurs mains au rythme de la batterie en criant avec Hyde "BANG ON STOMP EVERYBODY" ! Bien qu'avec ce titre VAMPS aurait pu clore exemplairement le spectacle, c'est tout de même avec MIDNIGHT CELEBRATION que le groupe dit au revoir à son public, extrêmement séduit par cette magnifique performance !

La venue de VAMPS en France était un évènement auquel on ne pouvait pas échapper, forte a été la promotion. Maintenant, le concert restera un souvenir inoubliable pour toutes les personnes présentes ce soir-là. VAMPS est un groupe à voir en live ! VAMPS est un groupe immanquable ! C'est les premières choses que l'on constate après avoir assisté à l'un d'eux. VAMPS envoûte. VAMPS fascine. VAMPS impressionne ! Avec un public un peu mou au début, le duo a su faire preuve d'une énergie sans fin et d'une présence incroyable pour offrir un show endiablé durant environ deux heures. Difficile de rester indifférent devant une telle prestation ! D'autant plus que les membres de session n'étaient pas du tout à l'écart. La Set-list était un bon mélange des deux albums en plus de quelques b-sides. SEX, BLOOD, ROCK'N'ROOL, LOVE ADDICT et REVOLUTION ont été les moments forts du concert avec un groupe et un public enthousiastes ne faisant plus qu'un. Le seul point négatif restera malheureusement l'attitude pitoyable de la foule lors de l'ouverture des portes qui s'est déroulée dans un profond irrespect. Une partie du public européen a encore besoin de grandir...


SET LIST

PLUG IN
DEVIL SIDE
REDRUM
DOLLY
THE PAST
GET UP
MEMORIES
PIANO DUET
IT'S SAD
VAMP ADDICTION
SAMSARA
MY FIRST LAST
EUPHORIA
HUNTING
ANGEL TRIP
TROUBLE
Lucy in the Sky With Diamonds
SEX BLOOD ROCK'N'ROLL

-ENCORE-

LOVE ADDICT
REVOLUTION
MIDNIGHT CELEBRATION

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire