17 mai 2011

D le 14 mai 2011 au Marché Gare (Lyon)

© D




Le beau temps n'est malheureusement pas au rendez-vous ce samedi 14 mai à Lyon, pour le second concert français du groupe D dans le cadre de sa tournée européenne Path of the Rose. Cela n'empêche pas aux fans fidèles de faire la queue dès le matin et de patienter dans la joie et la bonne humeur.
A l'ouverture des portes, le Marché Gare laisse découvrir une salle avec une capacité réduite par rapport à celle du Divan du Monde, où le groupe s'est produit pour son concert parisien. Il ne faut pas longtemps pour que les fans et les lyonnais curieux venus assister au show prennent place dans cet espace quasi-comble.

La petite intro électro-musique traditionnelle retentit alors. Les membres entrent chacun leur tour sous les acclamations du public. HIROKI, Tsunehito, HIDE-ZOU, Ruiza. Il ne manque plus qu'ASAGI. Et là, grosse surprise de la soirée, ASAGI arrive sur scène, vêtu de son splendide kimono rouge, son ombrelle et de son éventail doré, tout droit sorti du clip d'Oka saki some ni keri qui est, par conséquent, la piste d'ouverture du live.
Une entrée surprenante et inattendue devant laquelle les fans restent bouche bée. De quoi faire regretter aux Parisiens de ne pas avoir fait le déplacement jusqu'à Lyon. D débute en plongeant son public dans une ambiance traditionnelle. ASAGI danse vivement avec son éventail et envoie par un simple souffle dans sa main des pétales de fleurs de cerisiers.

Après cette première piste, ASAGI file se changer rapidement pour revêtir le costume habituel de Der könig der Dunkelheit pendant que les autres membres chauffent le public pour patienter. Le concert se poursuit en stupéfaction, devenant un show modérément théâtral, avec entre autres Hana MadoiASAGI sort son fouet pour frapper intensément le sol. Ces petits éléments donnent vie aux morceaux de la formation qui s'avèrent par conséquent plus intenses. Un spectacle qui aurait pu être plus sensationnel si la scène n'était pas si petite pour les cinq musiciens. La superficie réduit facilement l'espace entre eux et quand le visuel est plutôt impressionnant et important, il leur est difficile de bouger comme ils le souhaitent. Cela dit, D s'adapte aux conditions et s'approprie malgré tout le moindre espace disponible avec beaucoup d'enthousiasme et d'énergie. Une énergie qui se transmet facilement aux fans présents ce soir.

ASAGI profite d'un MC pour saluer une première fois la foule avant d'entamer 7th Rose ~Return to Zero~ suivi logiquement par 7th Rose. Le groupe met les petits plats dans les grands, et par son jeu de scène offre une performance épatante. Entre ASAGI qui pousse sur son timbre de voix poignant et les solos frissonnants à la guitare, le niveau est élevé. Au moment de jouer Night-ship "D", le chanteur invite les fans à se munir de leurs drapeaux pour pratiquer la chorégraphie liée à la chanson. Après un petit topo, ASAGI et son armada sont partis pour danser et agiter vivement leurs fanions rouges et noirs en rythme. Un moment fort, où l'osmose entre le groupe et le public plonge le concert dans une ambiance unique et conviviale. Une proximité accentuée par des sourires, des regards profonds, et des approches régulières vers les premiers rangs.

Une première courte pause s'impose au milieu du concert où ASAGI, Ruiza, HIDE-ZOU et Tsunehito laissent la scène à HIROKI qui entame son solo à la batterie. Le public est loin d'être fatigué et encourage le batteur à frapper de plus belle. Il est ensuite rejoint par Ruiza, Tsunehito et HIDE-ZOU qui à leur tour démarrent leur solo avant que ASAGI ne réapparaisse aussi pour reprendre le show avec Desert Warrior.
Cette seconde partie vibre au rythme de titres aussi énergiques les uns que les autres, incluant Toki no koe où le solo à la guitare tourne en boucle, faisant gagner une dizaine de minutes à la chanson. Dix minutes pendant lesquelles la tension monte en flèche jusqu'à atteindre son apogée. D rajoute encore une couche en finalisant le show avec Der könig der Dunkelheit. Le seigneur agite énergiquement sa cape avant de saluer la foule conquise et quitter la scène une nouvelle fois suivi de ses compères.

Les fans rappellent sans relâche le groupe qui ne tarde pas à revenir pour jouer Yami no Kuni no Alice. Le rappel se termine avec violence par Yami Yori Kurai Doukoku no Acappella to Bara yori Akai Jounetsu no Aria. "My dear rose..." et le public se déchaîne une dernière fois sous les hurlements d'ASAGI. Un concert qui se termine aussi bien qu'il n'a commencé. Les membres remercient une dernière fois les fans en serrant quelques mains et en offrant médiators et baguettes aux chanceux qui réussiront à se les approprier.

D a montré durant ce live qu'il avait plus d'un tour dans son sac. A titre comparatif, le groupe a démontré qu'il pouvait offrir un show aussi impressionnant qu'à Paris, au point de penser que l'on assistait à une autre tournée. La set list agencée différemment et la surprise Oka saki some ni keri en sont les preuves. D est un groupe fait pour la scène, tant les morceaux s'avèrent plus intenses et le spectacle admirable sans que l'on nécessite d'effets spectaculaires. Les murs du Marché Gare ont vibrés ce soir et les fans présents sur les lieux ne sont pas prêts d'oublier un concert comme celui-ci.


SET LIST

Ouka Saki Some ni Keri
Hana Madoi
7th Rose ~Return to Zero ~
7th Rose
Guardian
Night-ship "D"
Underground road
Day walker
Tsuki no umi no seiyaku
-Drums Solo-
-Drums + Guitar / Bass Solo-
Desert Warrior
Black Swan
Quartet ~Mayonaka no shijuusou~
Munu naru bara no inori
In the name of justice
Toki no koe
Meteo ~mubi no koku~
Der könig der Dunkelheit

~ENCORE~

Yami no Kuni no Alice
Yami Yori Kurai Doukoku no Acappella to Bara yori Akai Jounetsu no Aria

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire