30 juillet 2009

D'espairsRay le 13 juillet 2009 à la Cigale (Paris)

© D'espairsRay




Ils n'étaient pas revenus sur le sol français depuis novembre 2006. Après avoir sorti quelques mois avant un nouvel album du nom de REDEEMER, ne faisant pas toujours le grand plaisir de certains, D'espairsRay revenait enfin en Europe à l'occasion de sa tournée PSYCHEDELIC PARADE, comprenant deux dates françaises ! Après avoir mis le feu au Rockstore de Montpellier deux jours avant, D'espairsRay investissait ce 13 juillet la Cigale de Paris.

Sous le coup des 19 heures, les personnes venues assister au spectacle s'apprêtent à entrer dans la Cigale. Dix minutes plus tard, les portes ouvrent enfin ! Les gens avancent et bousculent pour pouvoir entrer et rejoindre la fosse dans l'espoir de s'approprier les premiers rangs. Rapidement, la fosse se remplit, ainsi que le reste de la salle. Le public patiente pendant que les derniers arrangements s'effectuent sur scène, choses que l'on ne peut pas apercevoir, celles-ci étant cachées par un rideau. C'est alors qu'apparaît une personne sur scène. Non, ce n'est pas un membre de D'espairsRay, mais un membre du staff venant rappeler les dernières réglementations avant le concert, ainsi qu'une petite anecdote : avec plus de 900 personnes présentes ce soir-là, Paris est la meilleure date de la tournée ! Une bonne nouvelle qui réjouit et chauffe encore plus les fans qui deviennent de plus en plus impatients. Les lumières s'éteignent peu de temps après, pour laisser entendre une musique d'intro, signal du lancement du show : le rideau s'ouvre, laissant apparaitre les quatre membres de D'espairsRay, prêts à mettre le feu !

C'est chose faite avec Lizard ! Le groupe démarre très fort avec cette chanson, classée du côté sombre de l'album REDEEMER et une des plus percutantes de ce dernier. Le public se laisse rapidement porter par le son qui résonne dans toute la salle. Le sol de la Cigale tremble, une atmosphère chaude et étouffante s'étend. HIZUMI, Karyu, ZERO et TSUKASA dévoilent déjà une énergie débordante, également présente chez le public, déjà à genoux après une telle entrée !

Justement, cette entrée est si fracassante que la tension semble désormais moins élevée qu'à l'ouverture du live. Quoiqu'il en soit, les membres de D'espairsRay demeurent au meilleur de leur forme. REDEEMER, dont la version live offre un côté plus agressif, est ainsi bien accueillie, mais ce sont les titres plus sombres comme Grudge, issu de l'album [Coll:set] qui déboulent comme une tornade et provoquent des pogos dans la fosse. HIZUMI crache ses poumons avec rage. A l'inverse, le groupe propose également son répertoire de ballades, comme Kohaku, PARADOX 5 ou encore Screen. La mise en scène n'est pas des plus spectaculaires mais digne d'un concert de D'espairsRay, avec des jeux de lumières extrêmement travaillés à certains passages, ce qui rend le live d'une qualité incomparable et les morceaux beaucoup plus intenses. Même les titres aux sonorités assez pop rock comme HORIZON et Yozora s'entendent d'une autre oreille et les fans n'hésitent pas à chanter et à accompagner HIZUMI durant les choeurs.

Le groupe, en plus de faire preuve d'une présence incroyable avec des va-et-vient le long de la scène, offre son petit lot de surprises. Par exemple, ZERO et Karyu offrent chacun un solo avant d'enchaîner avec SIXty∞NINe. Mais le plus surprenant reste la performance inattendue de TSUKASA avant le rappel. Alors que la salle reste plongée dans l'obscurité, le batteur se présente seul sur scène, une flûte à la main. Dès lors, il entame un morceau extrait du film d'animation Mon Voisin Totoro devant lequel les fans sont à la fois surpris et conquis. D'espairsRay ne manque pas non plus de s'accorder un tête à tête avec ses fans... En français ! Accompagné d'un petit pense-bête, HIZUMI demande au public : "Vous, vous amusez ? Vous êtes chaud Paris ?". Karyu avoue "prendre son pied", même si avec son accent, les mots s'avèrent un peu difficiles à prononcer pour le guitariste et TSUKASA fait sa déclaration à ses fans avec un poinçonnant "JE T'AIME !".

Ce sont les pistes Born, HOLLOW, Fuyuu Shita Risou et Forbidden qui signent la fin du concert. Autant dire que le choix est bien fait, chacune d'elles débordant d'énergie et plongeant une fois de plus le public dans la fureur et la transe. On observe notamment une fusion totale entre le groupe et ses fans pendant HOLLOW, où tous ensemble chantent les "Lalala", répétés plusieurs fois, rallongeant la chanson -mais aussi le plaisir- de quelques minutes supplémentaires. Le show se termine par les traditionnels lancers de médiators et de baguettes, ainsi que par quelques poignées de main de la part d'HIZUMI, avant que le groupe ne quitte la scène, le sourire aux lèvres.

Que dire de ce concert ? Cela valait le coup d'attendre le retour de D'espairsRay après leur dernier passage en 2006. D'espairsRay est revenu plus mature et plus impressionant qu'il y a trois ans, bien que le côté "Ray" ait été plus exploité dans leurs dernières compositions. Une évolution qui ne dément pas l'expérience de la scène que possède le groupe. La présence, l'énergie, et la complicité avec le public ; on les a ressenti une fois de plus ce soir. Même si REDEEMER ne s'apprécie pas énormément sur CD, en live les morceaux laissent une meilleure impression. Avec en plus les titres phares du groupe ajoutée à une set list bien variée, D'espairsRay a su étonner une nouvelle fois et impressionner son public par la force de ses morceaux.


SET LIST

Lizard
REDEEMER
TRICKSTƏR
Grudge
Scissors
Kohaku
SIXty∞NINe
DESERT
Infection
Masquerade
ANGELDUST
MIRROR
PARADOX 5
Gärnet
HORIZON
Screen
Bullet
Yozora
KAMIKAZE

Rappel

Born
HOLLOW
Fuyuu Shita Risou
Forbidden

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire